Il y aura trois ou quatre suites au film “Avatar”.
Plein écran
Il y aura trois ou quatre suites au film “Avatar”. © Giphy

James Cameron confirme qu’il travaille sur les suites du film “Avatar”

Le film “Avatar” sortait il y a tout juste dix ans. Grâce au rachat des droits par Disney, James Cameron peut enfin se lancer dans la suite des aventures des hommes bleus.

  1. Quand sa maîtresse tombe enceinte de l’enfant dont il rêve tant et qu’il n'arrive pas à avoir avec sa femme, son monde bascule

    Quand sa maîtresse tombe enceinte de l’enfant dont il rêve tant et qu’il n'arrive pas à avoir avec sa femme, son monde bascule

    Mariés depuis quinze ans, François (Jalil Lespert) et Noémie (Mélanie Doutey) essaient désespérément d’avoir un enfant. Épuisée moralement et physiquement par les injections hormonales qu’elle subit depuis des années, Noémie annonce à François qu’elle renonce et qu’elle voudrait qu’ils envisagent l’adoption. François ne s’y résout pas: lui, ce qu’il veut, c’est un enfant à lui. Un garçon idéalement, avec qui il irait en forêt, à qui il montrerait les machines utilisées à la scierie où il travaille en famille.
  1. Après “Connasse” et “Plan coeur”, elle s’attaque aux parents d’élèves: “C’est un petit concentré de société très jouissif”
    Interview

    Après “Connasse” et “Plan coeur”, elle s’attaque aux parents d’élèves: “C’est un petit concentré de société très jouissif”

    Il fallait oser et elle l’a fait: Noémie Saglio a envoyé Camille Cottin dire exactement ce qu’il ne fallait pas à la personne qui ne devait pas l’entendre dans les endroits les moins appropriés du monde. C’était en 2013 et ça s’appelait “Connasse”. “Je ne suis pas certaine qu’on pourrait encore faire ça de nos jours”, dit la réalisatrice. C'était en tout cas original et délicieusement choquant. Quand on a vu la bande-annonce de “Plan Coeur” pour la première fois, on était plus dubitatif: on craignait le pire. Un binge-watching plus tard, le jour de la diffusion de la série sur Netflix, on s’est rappelé que seuls les imbéciles ne changeaient jamais d’avis. Heureusement pour nous. Et puis, on a vu l’affiche de “Parents d’élèves”, qui annonçait une énième comédie française lourdingue. Mais forts de notre a-priori idiot passé, on y est allés quand même. À nouveau, bonne surprise: “Parents d’élèves”, au cinéma aujourd’hui, est vraiment drôle, s’amuse des clichés sans enfoncer des portes ouvertes et fait souffler un agréable vent de fraîcheur dans le monde des comédies romantiques.
  1. Des vagues énormes font le bonheur des surfeurs au Portugal
    Play

    Des vagues énormes font le bonheur des surfeurs au Portugal

    13:42
  2. Polémique aux États-Unis: une responsable sanitaire annonce des morts déguisée en clown
    Play

    Polémique aux États-Unis: une responsa­ble sanitaire annonce des morts déguisée en clown

    12:06