Plein écran
Jill Vandermeulen, présentatrice sur RTL et star des réseaux sociaux. © DR

Jill Vandermeulen, star de RTL et YouTube : “J'ai l’impression d’être un ovni”

InterviewAu Festival de Cannes, Dior et L’Oréal tiennent le haut du pavé quand il s’agit de mettre les stars en beauté. Exceptionnellement cette année, Givenchy a fait le déplacement sur la Croisette et a posé ses pinceaux de maquillage sur le toit de l’hôtel JW Marriott, là-même où se trouve l’incontournable boîte de nuit fréquentée par tout le gratin, La Terrasse by Albane. À la soirée Givenchy, on a pu croiser Tatiana Silva, Miss Météo sur TF1, et Jill Vandermeulen, présentatrice sur RTL. L’occasion de discuter avec cette dernière, qui cartonne sur les réseaux sociaux: elle a plus de 256.000 abonnés sur sa chaîne YouTube (baptisée SilentJill) et à peine quelques milliers de moins sur Instagram (@silentjill).

Pour sa première fois au Festival de Cannes, Jill nous confiait ne pas être très à l’aise. “J’ai l’impression de ne pas être habillée pour. Je me sens comme le régisseur sur un tournage. Je me sens en décalage, je n’ai pas de vêtements de luxe.” D’autant qu’elle admet ne pas être “très mondanités et grosses soirées. J’ai l’impression d’être un ovni.”

Sur sa chaîne YouTube, qu’elle nous invite à “regarder dans le noir”, Jill adore aller traîner dans des lieux désaffectés et hantés. Elle adore se faire peur et elle nous fait profiter de ses expériences paranormales. Sans surprise, au rayon cinéma, c’est l’horreur qui la branche.

Plein écran
Jill Vandermeulen était à Cannes pour une soirée célébrant Givenchy. © DR

“Mon style, c’est plutôt The Dead Don’t Die. Je suis plutôt gros blockbusters que cinéma d’auteurs. Je suis passionnée par les films d’horreur depuis toujours. Et pourtant, quand je regarde un bon film d’horreur, je peux ne pas dormir pendant des jours tellement j’ai eu peur. Je dors limite avec ma lampe de chevet allumée. Mais j’adore l’adrénaline que ça me procure. Mon copain par contre est cinéphile. Il m’a fait voir The House that Jack Built de Lars Von Trier, qui a été présenté à Cannes. Je suis habituée au gore mais là... Qu’est-ce que c’est que ce film?”, se marre-t-elle. (On se posait la même question à l’époque: relisez notre critique ici.)

Sur YouTube comme sur Instagram, Jill adore faire l’actrice. “Je m’invente des personnages. Comme sur RTL finalement. Pour moi, le métier d’animatrice est un jeu. Et j’ai la chance d’être sur une chaîne qui me permet d’exprimer ma personnalité.” La preuve? Silent Jill s’est fait une place dans l’émission I Comme.

“Ils ont vu que je prenais très au sérieux les choses que je fais sur ma chaîne YouTube.” Jill n’a pas l’intention de choisir entre la télévision et ses activités sur les réseaux sociaux. “Les deux sont complémentaires. YouTube et Instagram, c’est incertain. Ca rend notre métier très fragile. On ne sait pas de quoi sera fait demain. La télé m’apporte de la sécurité et je suis seule, avec trois enfants à charge. J’ai besoin de stabilité. La télé, c’est mon vrai métier. Instagram et YouTube, c’est au petit bonheur la chance. Tu cartonnes, tu continues mais si du jour au lendemain, Instagram s’arrête, tu fais quoi? Tu es qui? Par contre, à choisir entre YouTube et Facebook, je choisis YouTube qui est beaucoup plus fiable, même si c’est Instagram qui me ramène de l’argent grâce aux placements de produits.”

Parmi ses projets: le développement de sa nouvelle rubrique “Le Grimoire”, qui parle de sorcellerie, et le lancement d’une rubrique lifestyle avec sa soeur Jenna. “Ca va s’appeler The Sisters et on va tester plein de trucs lifestyle, marrants et un peu décalés.”

Jill a quitté Cannes après deux jours de parenthèse enchantée. Elle ratera la venue de Leonardo DiCaprio, à son grand regret. “Je l’adore depuis l’époque de Titanic. J’ai eu ma chambre recouverte de posters de Leonardo DiCaprio.” Comme à peu près toutes les filles de sa génération, non?