Plein écran
© Ghostbusters (1984)

L'hommage doux-amer de Bill Murray à Harold Ramis

Debout les campeurs et haut les coeurs.

Plein écran
© getty
Plein écran
© photo_news
Plein écran
© reuters
Plein écran
Dan Aykroyd © photo_news

Bill Murray et Harold Ramis se sont rencontrés en 1974 en travaillant dans l'émission comique "The National Lampoon Radio Hour". Ensemble, ils ont écrit des films à succès comme "Meatballs", "Stripes", "Caddyshack", "Ghostbusters" évidemment, mais surtout "Groundhog Day" ("Un jour sans fin" en VF).

Ce film brillant, où Bill Murray incarne un présentateur météo arrogant contraint de revivre sans cesse la même journée de la fête de la marmotte, marque le début de la rupture entre les deux acteurs. Après ce tournage, ils ne travailleront plus jamais ensemble. Des années plus tard, Harold Ramis expliquera qu'il ne se souvient même plus de la cause de leur discorde en rappelant qu'il avait et qu'il aurait toujours beaucoup d'affection pour Bill.

En 2011, Dan Aykroyd, le troisième chasseur de fantômes, avait annoncé que le script de "Ghostbusters 3" était écrit et que seul Bill Murray devait encore l'approuver. Un projet qui n'a jamais vu le jour. Harold Ramis est mort ce lundi à l'âge de 69 ans des suites d'une maladie des vaisseaux sanguins.

Ses deux complices d'antan ont réagi dans les médias et sur la toile. Dan Aykroyd a ainsi publié sur sa page Facebook: "Profondément attristé d'apprendre le décès de mon ami brillant, doué et drôle, le scénariste, comédien et professeur Harold Ramis. Puisse-t-il trouver maintenant les réponses qu'il a toujours cherchées."

Moins affectueux, Bill Murray a transmis un communiqué au site du Time: "Harold Ramis et moi avons fait ensemble The National Lampoon Show off Broadway, Meatballs, Stripes, Caddyshack, Ghostbusters et Groundhog Day. Il a bien apporté sa contribution à notre planète. Dieu le bénisse."

Plein écran
© ap
Plein écran
© Groundhog Day (1993)

De nombreuses autres stars et internautes anonymes ont également exprimé leur tristesse sur les réseaux sociaux à l'annonce de la mort de Harold Ramis.

  1. Tous les coups sont permis pour remporter la mise

    Tous les coups sont permis pour remporter la mise

    Depuis sa villa de luxe, les yeux rivés sur la mer Méditerranée, Joséphine organise sa prochaine arnaque. Pour elle, les hommes sont facilement manipulables et elle en profite sans aucun scrupule. S’ils se font piéger et qu’ils finissent par y laisser des plumes et quelques gros billets, ils n’ont qu’à s’en prendre à eux-mêmes. C’est alors que débarque l’exubérante Penny qui fait le même travail qu’elle mais de façon un peu plus artisanale. Elles vont jouer sur le même terrain et chacune va tenter de démontrer qu’elle a de meilleures aptitudes que l’autre. Deux physiques différents, deux caractères aux antipodes mais la même volonté de remporter le gros lot. Tous les coups sont permis...
  2. L'actrice que les gens aiment tant détester: “Je n'ai jamais regretté d'avoir été honnête”
    7sur7 à Hollywood

    L'actrice que les gens aiment tant détester: “Je n'ai jamais regretté d'avoir été honnête”

    “Elle fait partie des gens qu’Internet n’aime pas”. C’est comme ça que Rebel Wilson nous parlait de celle qui partage l’affiche du film “Le coup du siècle” avec elle lorsque nous l’avons rencontrée à New York. C’est vrai qu’Anne Hathaway a mauvaise réputation. “Elle est bien plus drôle que les gens le croient”, la défendait Rebel. Alors qu’elle est à l’affiche du film “Le coup du siècle” au cinéma mercredi, on s’interroge: comment expliquer l’agacement que l’actrice provoque chez les gens?