Photo News
Plein écran
© Photo News

La Belgique à l’honneur: la joie de Joachim Lafosse sur les marches de Cannes

7sur7 à CannesCe n’est pas la première fois de Joachim Lafosse au Festival de Cannes. “L’économie du couple” avait été sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs en 2016 et quelques années plus tôt, “À perdre la raison” figurait dans la sélection “Un certain regard”. Emilie Dequenne avait été récompensée pour son jeu d’actrice. “Les intranquilles” est le premier film du réalisateur belge en lice pour la Palme d’Or. 

  1. “Le risque, c’est de se perdre entre ce que les gens attendent de toi et qui toi, tu es vraiment”
    Interview à Cannes

    “Le risque, c’est de se perdre entre ce que les gens attendent de toi et qui toi, tu es vraiment”

    Cassandra, 26 ans, est hôtesse de l’air dans une compagnie low cost. Elle a perdu sa mère et depuis, elle vit sa vie un jour après l’autre, sans jamais se projeter. Voilà le pitch de “Rien à foutre”, film belge présenté à la Semaine de la Critique et porté par Adèle Exarchopoulos, qui a vu sa carrière démarrer au Festival de Cannes, grâce à La Vie d’Adèle. Rencontre.
  2. La vie de Céline Dion selon Valérie Lemercier: on a enfin vu “Aline” et l’attente valait le coup
    7sur7 à Cannes

    La vie de Céline Dion selon Valérie Lemercier: on a enfin vu “Aline” et l’attente valait le coup

    La vie de Céline Dion est exceptionnelle et pourtant, personne n’avait encore eu l’idée de lui consacrer un film. C’est désormais chose faite. Valérie Lemercier transforme Céline en Aline et propose une fiction inspirée de son incroyable destin. Le film, qui aurait dû sortir il y a un an mais qui n’a eu de cesse d’être reporté à cause de la pandémie, a été sélectionné hors compétition au Festival de Cannes. Valérie Lemercier a confié n’être là “que pour la joie”. Et Dieu que c’est bon.
  1. Le triste point commun de Valérie Lemercier et Céline Dion: “On me disait, petite, que je n’étais pas jolie”
    Interview à Cannes

    Le triste point commun de Valérie Lemercier et Céline Dion: “On me disait, petite, que je n’étais pas jolie”

    Elle en rêvait et elle n’a pas boudé son plaisir. Valérie Lemercier a monté les marches du Festival de Cannes pour le film “Aline”, librement inspiré de la vie de Céline Dion. Valérie Lemercier réalise et tient le rôle principal de ce film qui a tous les ingrédients pour devenir un vrai succès populaire au cinéma. L’histoire de Valérie avec Céline Dion a débuté en 1995, lors de la sortie de l’album “D’eux”, écrit par Jean-Jacques Goldman. “C’était en 1995. La première fois que j’ai entendu Céline, c’était parce qu’une ouvreuse du théâtre où je jouais la chantait tout le temps. C’est comme ça que je l’ai connue. Ce n’était même pas elle qui chantait”, rigolait-elle lors de notre rencontre mercredi soir.