"P.S. I Love You" est sorti dans les salles belges en 2008.
Plein écran
"P.S. I Love You" est sorti dans les salles belges en 2008. © Warner Bros.

La comédie romantique “P.S. I Love You” s’offre une suite 12 ans plus tard

“P.S. I Love You”, la comédie romantique culte emmenée par Hillary Swank et Gerard Butler va avoir droit à une suite baptisée “Postscript”. 

La société de production Alcon Entertainment a acquis les droits cinématographiques du roman de Cecelia Ahern, “Postscript”, la suite de “P.S. I Love You”, selon Variety.

Le film sorti en 2008 et qui était donc une adaptation du roman du même nom racontait l’histoire d’Holly (Hilary Swank), une veuve tentant de faire le deuil de son mari Gerry (Gerard Butler) grâce à des lettres qu'il lui avait écrites avant sa mort.

L’action de “Postscript” se déroule sept ans après la mort de Jerry. Alors qu’Holly a enfin remis de l’ordre dans sa vie, elle est approchée par un groupe se faisant appeler le club “P.S. I Love You” qui aide ses membres à écrire leurs propres messages d’adieu à leurs proches. 

On ignore encore si Hillary Swank acceptera de reprendre son rôle, mais lors de la sortie du bouquin en 2019, elle avait confié à Cecelia Ahern qu’elle adorerait se glisser une nouvelle fois dans la peau d’Holly.

Le film sera financé et produit par Alcon Entertainment et Black Label Media. La date de sortie au cinéma n’a pas encore été dévoilée.

  1. Et si le film “Contagion” décrivait notre réalité?

    Et si le film “Contagion” décrivait notre réalité?

    Le film “Contagion”, réalisé par Steven Soderbergh et sorti en 2011, avait-il prévu l’épidémie de coronavirus? Le film raconte la propagation déroutante d’un virus qui se transmet via des surfaces touchées par les patients malades. Les responsables de la santé tentent désespérément d’identifier et de contenir la maladie. Le monde vire à l’anarchie. Et enfin, un vaccin est proposé pour arrêter la propagation. Si le film semble si proche de la réalité, c’est parce que Scott Z. Burns, le scénariste, a consulté des représentants de l’Organisation Mondiale de la Santé au sujet des tenants et des aboutissants des maladies infectieuses tandis que Kate Winslet a travaillé en collaboration avec le Centers of Disease Control and Prevention aux États-Unis pour interpréter son rôle d’épidémiologiste au mieux. Alors, si “Contagion” dit vrai, à quoi doit-on s'attendre?