Plein écran
155.000 personnes ont vu le film en avant-première © Twitter

La promo de "Qu'est-ce qu'on a encore fait au Bon Dieu?" débute mal

Suite à un tweet du distributeur UGC, les internautes se sont moqués de la qualité de la comédie de Philippe de Chauveron.

Au premier jour de l'année 2019, les cinéphiles avaient la possibilité de voir en avant-première la suite du film "Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu", qui avait rencontré un véritable succès lors de sa sortie en 2014. Pour en faire la promotion, la société de production UGC a lancé un tweet dans lequel elle sous-entendait qu'il n'y avait rien à faire de mieux que d'aller voir le film pour bien commencer l'année.

Avec l'humour qu'on leur connaît, les internautes ont saisi l'opportunité pour proposer une série d'activités plus horribles les unes que les autres, comme "déguster du verre pilé entre deux éponges de vaisselle recouvertes de piment" ou "se découper les oreilles avec une scie rouillée".

Devant les 155.000 entrées enregistrées en une seule soirée, la société de distribution ne s'est pas démontée, se félicitant dans un nouveau tweet de ce succès exceptionnel. Le premier volet du film est considéré comme le sixième plus gros succès français, dans l'histoire de son box-office.