Plein écran
© EPA

Lady Gaga, Camille Cottin, Mélanie Laurent sont les nouvelles recrues des Oscars

Régulièrement accusée d'être trop masculine et trop blanche, l'Académie des Oscars a publié lundi la liste des 842 nouveaux membres invités à rejoindre ses rangs cette année, composée à 50% de femmes et à 29% de "personnes de couleur".

Parmi les nouveaux arrivants figurent Lady Gaga, Jean-Louis Trintignant et Josiane Balasko.

C'est la première fois dans l'histoire de l'Académie des arts et des sciences du cinéma que le recrutement est composé pour moitié de femmes, a déclaré à l'AFP un porte-parole. L'an dernier, leur part était de 49%. 

Si les nouveaux membres acceptent (ce qui est quasiment toujours le cas), la proportion de femmes au sein de l'Académie passera à 32%, contre 25% en 2015. Dix des dix-sept catégories professionnelles représentées aux Oscars ont cette année recruté davantage de femmes que d'hommes, souligne l'Académie dans son communiqué.

Quant aux "personnes de couleur", elles représenteront 16% des membres, contre seulement 8% en 2015, avec parmi les nouveaux arrivants plusieurs membres du casting de "Black Panther", comme les acteurs Sterling K. Brown, Winston Duke ou Letitia Wright, et de l'équipe de "Crazy Rich Asians" (le réalisateur Jonathan Chu et la comédienne Gemma Chan).

Star de la fournée 2019, la diva pop Lady Gaga fait son entrée à l'Académie. Elle devra toutefois choisir entre la catégorie "actrice", qui ne lui avait pas porté chance l'an dernier aux Oscars pour son film "A Star Is Born", et celle de la "musique", qui lui a valu la statuette de la meilleure chanson.

Dans le second cas, Lady Gaga rejoindrait Annie Lennox, du défunt duo pop britannique Eurythmics (Oscar de la meilleure chanson pour le troisième volet du "Seigneur des Anneaux"), la chanteuse Adele et son complice le compositeur Mark Ronson (Amy Winehouse, Bruno Mars, Miley Cyrus...)

Claire Foy et Elizabeth Moss 

Chez les acteurs, la presse spécialisée remarque l'arrivée de Claire Foy ("First Man" au cinéma, série télévisée "The Crown"), d'Elizabeth Moss ("Us", série "La Servante écarlate").

Le jeune Tom Holland, qui incarne Spider-Man à l'écran, est aux côtés du vétéran Jean-Louis Trintignant, 88 ans, légende du cinéma français mondialement célèbre pour son rôle avec Brigitte Bardot dans "Et Dieu... créa la femme" (1956).

Camille Cottin, Mélanie Laurent, Josiane Balasko

Côté français, Camille Cottin ("Larguées", série "Dix pour cent") est également sur la prestigieuse liste, comme l'actrice Mélanie Laurent qui est invitée par l'Académie en tant que réalisatrice ("Galveston", "Respire").

Les tricolores sont aussi légion à rejoindre les rangs des scénaristes, avec en tête Josiane Balasko ("L'ex-femme de ma vie", "Gazon maudit") ainsi que le duo formé par Jean-Pierre Bacri et Agnès Jaoui ou encore Coline Serreau, Cédric Klapisch et Maïwenn.

Dans la très longue liste des nouveaux membres de la catégorie "animation", on note la présence du Japonais Katsuhiro Otomo, père du mythique manga "Akira" et de son adaptation sur grand écran. 

  1. Tous les coups sont permis pour remporter la mise

    Tous les coups sont permis pour remporter la mise

    Depuis sa villa de luxe, les yeux rivés sur la mer Méditerranée, Joséphine organise sa prochaine arnaque. Pour elle, les hommes sont facilement manipulables et elle en profite sans aucun scrupule. S’ils se font piéger et qu’ils finissent par y laisser des plumes et quelques gros billets, ils n’ont qu’à s’en prendre à eux-mêmes. C’est alors que débarque l’exubérante Penny qui fait le même travail qu’elle mais de façon un peu plus artisanale. Elles vont jouer sur le même terrain et chacune va tenter de démontrer qu’elle a de meilleures aptitudes que l’autre. Deux physiques différents, deux caractères aux antipodes mais la même volonté de remporter le gros lot. Tous les coups sont permis...
  2. L'actrice que les gens aiment tant détester: “Je n'ai jamais regretté d'avoir été honnête”
    7sur7 à Hollywood

    L'actrice que les gens aiment tant détester: “Je n'ai jamais regretté d'avoir été honnête”

    “Elle fait partie des gens qu’Internet n’aime pas”. C’est comme ça que Rebel Wilson nous parlait de celle qui partage l’affiche du film “Le coup du siècle” avec elle lorsque nous l’avons rencontrée à New York. C’est vrai qu’Anne Hathaway a mauvaise réputation. “Elle est bien plus drôle que les gens le croient”, la défendait Rebel. Alors qu’elle est à l’affiche du film “Le coup du siècle” au cinéma mercredi, on s’interroge: comment expliquer l’agacement que l’actrice provoque chez les gens?