Plein écran
Le mignon Simba dans Le Roi Lion. © Disney

Le remake du “Roi Lion” nous a fait rugir de plaisir

Plus encore que “Dumbo” ou “Aladdin”, le remake en live action du “Roi Lion” est l’une des sorties cinéma les plus attendues de l’été. Nous avons pu voir ce chef-d’œuvre de Jon Favreau avant sa sortie officielle en salles le 17 juillet. Et, le moins qu’on puisse dire, c’est que le résultat était à la hauteur de nos attentes.

Dès les premières minutes, nos poils se hérissent au son de  “L’histoire de la vie”, l’hymne immortel des aventures de Simba. On comprend très vite que Disney signe ici son meilleur remake en live action. Même si, techniquement parlant, cette nouvelle version du “Roi Lion” n’a pas été tournée en prises de vues réelles. On pourrait le penser pourtant, tant la technologie 3D utilisée par Jon Favreau fait preuve de réalisme. Chaque plan a été minutieusement pensé et, esthétiquement, c’est carrément bluffant. 

Plein écran
© Disney

Lorsqu’il pleut sur la Terre de Lions, on peut apercevoir chaque petite goutte sur le pelage de Simba (qui est franchement craquant). En sortant de la salle de cinéma, on a presque l’impression de s’être offert une parenthèse de deux heures dans la savane africaine. La beauté des images a réussi à nous captiver jusqu’au générique final.

Plein écran
© Photo News

L’histoire, quant à elle, est fidèle à celle racontée en 1994 . Cette version devrait donc séduire la génération marquée par le dessin-animé original, comme celle qui n’a pas encore fait la connaissance de Simba. Preuve que ce classique est indémodable! Quelques ingrédients ont toutefois été ajoutés, histoire de rendre la recette encore plus savoureuse. 

Les dialogues, comme les messages véhiculés ont été remis au goût du jour. Pumbaa, par exemple, n’a pas peur de répondre aux hyènes, qui le qualifient de “grassouillet”, qu’il est fier de son enveloppe charnelle. En plus de nous avoir arraché quelques larmes (lors de la chute de Mufasa, des retrouvailles de Simba et Nala), cette relecture a aussi réussi à nous faire rire.

Beyoncé, irréprochable

C’est Beyoncé qui prête son timbre de voix chaud à Nala, donnant ainsi plus d’intensité à la lionne. La chanteuse livre une performance sans fautes et apporte une nouvelle dimension aux chansons du dessin-animé. En plus des classiques, la star planétaire interprète “Spirit”, un titre inédit, qui donne une saveur toute particulière à l’une des scènes clé du long-métrage. Grandiose et spectaculaire.

En salles le 17 juillet.

Plein écran
© Photo News
Plein écran
© Photo News
Plein écran
© Photo News