REUTERS
Plein écran
© REUTERS

Leïla Bekhti, la fille qui parlait avec les yeux

Interview à CannesC’est la bonne surprise de fin de Festival: Joachim Lafosse, réalisateur belge sélectionné pour la première fois en compétition, est venu nous cueillir avec “Les intranquilles”, un film qui parle de bipolarité. C’est un sujet très spécifique et à la fois incroyablement universel. “Les intranquilles" est un film d'amour qui interroge: comment on fait pour aimer l’autre quand il ne remplit plus sa part du contrat? Quand il va mal? Comment faire pour ne pas s’enfoncer avec lui, pour l’aider tout en continuant sa vie? Peut-on encore se projeter dans l’avenir? À l'affiche, Leïla Bekhti et Damien Bonnard sont époustouflants. L'un comme l’autre peuvent prétendre à un prix d'interprétation. Joachim Lafosse a un don pour magnifier ses acteurs. Ce n’est pas Emilie Dequenne, récompensée pour “À perdre la raison” en 2012, qui dira le contraire.

  1. Valérie Lemercier en très grande forme pour la montée des marches du film “Aline”

    Valérie Lemercier en très grande forme pour la montée des marches du film “Aline”

    Valérie Lemercier a eu le temps de désespérer: “Aline”, son film inspiré de la vie de Céline Dion, aurait dû sortir au cinéma il y a un an déjà. La pandémie n’a eu de cesse de reculer sa sortie. Sa patience a été récompensée: le Festival de Cannes l’a invitée à le présenter hors compétition. Ce soir, sur les marches, Valérie Lemercier, qui avait acheté sa robe pour le tapis rouge en février, bien avant de savoir qu’elle sera réellement conviée sur la Croisette, n’a pas caché sa joie de pouvoir, enfin, montrer ce film sur lequel elle a travaillé trois ans.
  2. Vincent Lindon a mis deux ans à transformer son corps pour jouer dans ce film qu'il n’a pas bien compris
    7sur7 à Cannes

    Vincent Lindon a mis deux ans à transfor­mer son corps pour jouer dans ce film qu'il n’a pas bien compris

    Vincent Lindon a reçu le prix d’interprétation au Festival de Cannes pour “La loi du marché” en 2015. Il a foulé le tapis rouge par la suite pour “Rodin” et “En guerre”. Sa présence sur la Croisette n’est pas étonnante. Ce qui l’est, par contre, c’est le film dans lequel il a accepté de jouer et le physique qu’il y dévoile. Vincent Lindon joue dans “Titane”, le film choc de Julia Ducournau.
  1. “Animal”, le nouveau documentaire de Cyril Dion: va-t-on enfin se réveiller?
    Interview à Cannes

    “Animal”, le nouveau documentai­re de Cyril Dion: va-t-on enfin se réveiller?

    Le Festival de Cannes a mis du temps avant de se rendre compte de l’aberration écologique qu’était le changement, deux à trois fois par jour, de son tapis rouge. Cette année, le tapis n’est changé qu’une fois sur la journée et le tissu est entièrement recyclable. 950 kilos de tissu seront économisés cette année. D’autres mesures ont été prises pour un Festival de Cannes plus vert: pour la première fois, les festivaliers ont dû payer une taxe carbone de 20 euros, les programmes papier étaient payants, afin d’éviter l’impression inutile et les voitures officielles sont passées à l’électrique. Autre pas en avant: la création d’une sélection de films dédiés à l’engagement climatique et écologique. “Animal”, le nouveau documentaire de Cyril Dion qui s’est fait un nom avec “Demain” figure dans cette section “Le cinéma pour le climat”. Rencontre.
  2. Héros un jour, paria le lendemain: qu'auriez-vous fait à sa place?
    7sur7 à Cannes

    Héros un jour, paria le lendemain: qu'au­riez-vous fait à sa place?

    Rahim est en prison pour une dette qu’il n’a pas pu honorer. Au cours d’une permission de deux jours, sa petite amie lui apporte un sac à main contenant des pièces d’or, qu’elle a trouvée dans la rue. Rahim envisage de rembourser son créancier afin qu’il abandonne les poursuites à son encontre. Mais, au-delà du fait qu'il n'y a pas assez de pièces pour rembourser toute sa dette, Rahim a des remords et préfère retrouver la propriétaire du sac à main pour le lui rendre. Quand le directeur de la prison l’apprend, il voit là une aubaine pour son établissement: cette belle action lui sera forcément bénéfique. Il appelle les chaines télé et pousse son détenu sous le feu des projecteurs. Rahim se retrouve malgré lui dans une situation qui va, très vite le dépasser.