Plein écran
Jean-Pierre et Luc Dardenne © AFP

Les frères Dardenne loupent les nominations pour les European Film Awards

Les frères Dardenne ne font pas partie des nommés retenus pour les European Film Awards. Les nominations pour cette cérémonie, qui aura lieu à Berlin le 7 décembre, ont été dévoilées samedi à Séville, en Espagne. Seules trois co-productions belges ont été reprises dans des catégories secondaires.

Le film "Le jeune Ahmed", de Jean-Pierre et Luc Dardenne, était en lice, tout comme cinq co-productions belges, parmi les 46 longs métrages pré-sélectionnés.  "J'accuse" de Roman Polanski, "Les Misérables" de Ladj Ly, "Douleur et Gloire" de Pedro Almodóvar, "System Crasher" de Nora Fingscheidt, "La Favorite" de Yorgos Lanthimos et "Le Traître" de Marco Bellocchio se disputeront le titre de meilleur film européen.

Dans la catégorie du meilleur réalisateur, on retrouve Pedro Almodóvar (Douleur et Gloire), Marco Bellocchio (Le Traître), Yorgos Lanthimos (La Favorite), Roman Polanski (J'accuse) et Céline Sciamma (Portrait de la jeune fille en feu).

La Belgique représentée via des coproductions

Antonio Banderas (Douleur et Gloire), Jean Dujardin (J'accuse), Pierfrancesco Favino (Le Traître), Levan Gelbakhiani (Et puis nous danserons), Alexander Scheer (Gundermann) et Ingvar E. Sigurðsson (A white, white day) se disputeront la récompense du meilleur acteur.

Chez les femmes peuvent y prétendre Olivia Colman (La Favorite), Trine Dyrholm (Queen of Hearts), Noémie Merlant et Adèle Haenel (Portrait de la jeune fille en feu), Viktoria Miroshnichenko (Une grande fille - Beanpole) et Helena Zengel (System Crasher).

Aucune production belge ne figure donc dans ces principales catégories. La Belgique sera toutefois représentée, via des coproductions, dans celle de la comédie européenne pour "Tel Aviv on Fire" (Luxembourg, France et Israël), dans celle de la découverte européenne avec "Atlantique" (France et Sénégal) et dans la catégorie du film d'animation européen avec "L'Extraordinaire Voyage de Marona" (France et Roumanie).

  1. Pourquoi les adultes aiment aussi les dessins animés Disney: secrets de fabrication
    7sur7 à Hollywood

    Pourquoi les adultes aiment aussi les dessins animés Disney: secrets de fabricati­on

    Ce n’est qu’un dessin animé, on sait donc que tout a été inventé. Et pourtant, les enfants ne sont pas les seuls à être hypnotisés face à l’écran géant. Les adultes sautent, eux aussi et avec un plaisir non dissimulé, à pieds joints dans l’univers Disney. “La Reine des Neiges”, dont le deuxième volet sort mercredi, ne s’adresse d’ailleurs pas qu’aux petits, au contraire. L’univers est plus sombre, plus complexe. Les jeunes enfants, d’ailleurs, pourraient bien avoir un peu peur dans la forêt mystérieuse du royaume d’Arendelle. Mais comment font-ils pour que tout ce qu’on voit à l’écran soit si convaincant?