Plein écran
© REUTERS

Les larmes d’Alain Delon

En imagesMalgré la polémique, Alain Delon a reçu une Palme d’honneur des mains de sa fille Anouchka. 

Le monstre sacré du cinéma n’a pas réussi à retenir ses larmes. Ce matin lors de la master class, il s’est mis à pleurer en revoyant le visage d’Annie Girardot. Et puis en voyant le chien qu’il possédait dans l’une des scènes de “Guépard”. Alain Delon était à fleur de peau.

Ce soir, en tenant le précieux trophée entre ses mains, là encore, l’émotion lui a mouillé les yeux. “Il y a longtemps que je n’ai pas autant chialé”, a avoué l’acteur de 83 ans, le visage rougi, en recevant cette récompense des mains de sa fille Anouchka, sous un tonnerre d’applaudissements.

Un peu plus tôt dans la journée, il avait expliqué pourquoi il avait fini par accepter ce prix honorifique qu’il avait jusqu’ici toujours refusé. 

“Je voulais que les prix reviennent aux metteurs en scène qui m’ont dirigé comme de formidables chefs d’orchestre. C’est à eux que les honneurs doivent revenir. Sans eux je ne serais pas là. Mais Thierry Frémaux m’a fait remarquer qu’ils étaient tous morts… Alors, ce prix, je vais le prendre pour eux.”

Ce soir, il a ajouté: “Ce soir c’est un peu un hommage posthume, mais de mon vivant”, a réagi l’acteur. “Je vais partir, mais je ne partirai pas sans vous remercier”.

Plein écran
© EPA
Plein écran
© EPA
Plein écran
© EPA
Plein écran
© EPA
Plein écran
© REUTERS
Plein écran
© REUTERS
Plein écran
© REUTERS
Plein écran
© REUTERS
Plein écran
© REUTERS
Plein écran
© REUTERS
Plein écran
© REUTERS