Macron décore Jean-Paul Belmondo, Robert Hossein et Ralph Lauren

Emmanuel Macron décorera vendredi soir à l'Élysée Jean-Paul Belmondo et Robert Hossein, deux monuments du cinéma français, qui recevront respectivement les insignes de grand officier de la Légion d'honneur et de grand officier de l'Ordre national du mérite, a-t-on appris de sources concordantes. Le chef de l'État décorera également vendredi soir le styliste américain Ralph Lauren.

Plein écran
© EPA

"Bebel", l'un des derniers monstres sacrés du cinéma français, a tourné quelque 80 films pendant ses 50 ans de carrière. Emmanuel Macron l'avait promu grand officier en juillet dernier. L'acteur a invité au Palais pour cette remise de décoration plusieurs stars du grand écran, dont Claude Lelouch et Jean Dujardin qui ont répondu présents.

Robert Hossein et le théâtre

Son grand ami Robert Hossein, 91 ans, homme de cinéma mais aussi de théâtre, acteur et metteur en scène, a été l'un des artisans en France de la démocratisation du théâtre et de sa décentralisation en région, en créant à partir de rien le Théâtre populaire de Reims.

Déjà en mai 2017, pendant sa dernière semaine à l'Élysée, François Hollande a décoré Jean-Paul Belmondo des insignes de grand officier de l'ordre national du mérite, devant les vieux complices du "Magnifique", Robert Hossein, Guy Bedos, Charles Gérard ou Yves Lecoq. 

Ralph Lauren, icône de la mode

Fils d'immigrés russes, Ralph Lifschitz, dit Ralph Lauren, 80 ans, créateur de la marque éponyme devenue l'icône du prêt-à-porter américain, est à la tête d'une multinationale forte de plus 450 magasins dans le monde. 

Plein écran
Ralph Lauren © Evan Agostini/Invision/AP
Plein écran
Robert Hossein © afp
  1. Pourquoi les adultes aiment aussi les dessins animés Disney: secrets de fabrication
    7sur7 à Hollywood

    Pourquoi les adultes aiment aussi les dessins animés Disney: secrets de fabricati­on

    Ce n’est qu’un dessin animé, on sait donc que tout a été inventé. Et pourtant, les enfants ne sont pas les seuls à être hypnotisés face à l’écran géant. Les adultes sautent, eux aussi et avec un plaisir non dissimulé, à pieds joints dans l’univers Disney. “La Reine des Neiges”, dont le deuxième volet sort mercredi, ne s’adresse d’ailleurs pas qu’aux petits, au contraire. L’univers est plus sombre, plus complexe. Les jeunes enfants, d’ailleurs, pourraient bien avoir un peu peur dans la forêt mystérieuse du royaume d’Arendelle. Mais comment font-ils pour que tout ce qu’on voit à l’écran soit si convaincant?