Plein écran
© Monuments Men

Monuments Men: Chouette casting mais...

CritiqueIl ne suffit pas de rassembler tous ses copains comédiens pour faire un bon film.

Plein écran
© Monuments Men
Plein écran
© Monuments Men
Plein écran
© Monuments Men

Monuments Men est le 5e film de George Clooney  en tant que réalisateur. Après des réussites comme Good Night and Good Luck et The Ides of March, on pouvait s'attendre à un nouveau succès. Sur papier, cela s'annonçait prometteur.

Le scénario, écrit par Clooney également, s'inspire d'une histoire vraie. Celle d'hommes et de femmes prêts à mourir pour l'Art. Des conservateurs de musée, des architectes, des artistes, des historiens, qui n'ont rien de soldats mais qui vont se mêler au conflit de la 2e guerre mondiale pour sauver des milliers d'oeuvres d'art des mains des Nazis et les rendre à leurs propriétaires. Noble programme.

Et un casting de rêve. Dans la réalité comme dans la fiction, George Clooney a réussi à assembler une fine équipe: Matt Damon, Jean Dujardin, Cate Blanchett, Hugh Bonneville, John Goodman, Bob Balaban et Bill Murray.

Mais malgré toutes ces belles intentions, Monuments Men s'avère une déception. Si cette chasse aux trésors méconnue méritait en effet d'être racontée, on aurait préféré la regarder dans un documentaire sur Arte. On assiste à la place à un patriotisme américain peu subtil et à des personnages bourrés de clichés. Entre l'accent frenchy de Jean Dujardin ou Matt Damon qui tente de parler en français, on ne saurait dire lequel est le pire. Quelques scènes sauveront néanmoins le téléspectateur de l'ennui au cours de 118 minutes: celles du duo génial entre Bill Murray et Bob Balaban.