Plein écran
Colin Farrell à l’avant-première de "Dumbo”, en mars 2019. © AFP

On connaît peut-être le prochain adversaire de Batman

L’acteur Colin Farrell est en pourparlers avec la maison de production Warner Bros, pour interpréter le personnage du pingouin dans “The Batman” de Matt Reeves.

L’acteur d’origine irlandaise est connu pour avoir joué dans des films très différents comme “Dumbo”, “Les Animaux fantastiques”, “Les Veuves”, “Miami Vice” ou “L’Affaire Roman J.”. C’est la première fois que l’acteur reviendrait dans le monde des comics, depuis son apparition dans le rôle du tireur, pour le film “Daredevil” de 2003.

Robert Pattinson

Si l’affaire est conclue, Colin Farrell rejoindra l’équipe de méchants, qui est déjà composée de Robert Pattinson, qui jouera le Joker. Paul Dano prendra le rôle de l’Homme-Mystère et Zoë Kravitz jouera Catwoman. Andy Serkis est en pourparlers pour jouer Alfred Pennyworth, le majordome de Bruce Wayne, qui avait été présenté à l’écran par Michael Caine dans la trilogie Dark Knight de Christopher Nolan.

Une version sombre

“Ce qu’il y a d’excitant chez Batman, c’est son rapport avec le présent et aussi son caractère personnel”, a déclaré le réalisateur Matt Reeves. “J’ai voulu faire un conte guidé par le point de vue de Batman. J’espère que l’histoire sera aussi passionnante que chargée d’émotions”. Le tournage du film devrait débuter à la fin de cette année ou au début de l’année 2020, avec une date de sortie en 2021. 

La dernière personne à avoir joué le personnage du vilain pingouin était Danny DeVito, en 1992, dans le “Batman Returns” de Tim Burton.

  1. Pourquoi les adultes aiment aussi les dessins animés Disney: secrets de fabrication
    7sur7 à Hollywood

    Pourquoi les adultes aiment aussi les dessins animés Disney: secrets de fabricati­on

    Ce n’est qu’un dessin animé, on sait donc que tout a été inventé. Et pourtant, les enfants ne sont pas les seuls à être hypnotisés face à l’écran géant. Les adultes sautent, eux aussi et avec un plaisir non dissimulé, à pieds joints dans l’univers Disney. “La Reine des Neiges”, dont le deuxième volet sort mercredi, ne s’adresse d’ailleurs pas qu’aux petits, au contraire. L’univers est plus sombre, plus complexe. Les jeunes enfants, d’ailleurs, pourraient bien avoir un peu peur dans la forêt mystérieuse du royaume d’Arendelle. Mais comment font-ils pour que tout ce qu’on voit à l’écran soit si convaincant?