Pédophilie, torture et zoophilie: “The Painted Bird” est insoutenable et fait fuir le public

7sur7 à Toronto Ce long-métrage réalisé en noir et blanc a fait fuir les spectateurs à la Mostra de Venise. Toronto se prépare au roller-coaster d'émotions qu'il semble susciter.

Trois heures d’horreur pure. “The Painted Bird” a fait sa grande première à la Mostra de Venise et sera présenté cette semaine au Festival de Toronto. Ce film tchèque raconte l’histoire d’un jeune Juif de 9 ans qui tente de survivre en pleine guerre mondiale. À Venise, beaucoup ont quitté la salle, dégoûtés. Nul doute que Toronto sera sous le choc également... 

La première scène dégoûtante montre un homme qui se sert d’une cuillère pour retirer les globes oculaires d’un rival amoureux. Il donne ensuite ses yeux au chat. Une autre scène qui a poussé les gens à quitter leurs sièges est celle qui montre une nymphomane tenter de séduire le jeune garçon. Frustrée, elle a ensuite des relations sexuelles... avec une chèvre. 

Ce film tchèque est signé Vaclav Marhoul. Il est l’adaptation d’un livre de 1965. Le réalisateur a tourné son film sur plusieurs années, afin qu’on puisse voir le jeune acteur vieillir. Si le film, tourné en noir et blanc, est choquant, il n’en reste, selon les critiques, pas moins visuellement intéressant.

Plein écran
The Painted Bird © Photo News
Plein écran
Le réalisateur Vaclav Marhoul (droite) et l’acteur Petr Kotlar © Arthur Mola/Invision/AP
Plein écran
Les acteurs Julian Sands et Stellan Skarsgard © Arthur Mola/Invision/AP