Plein écran
© ap

Philip Seymour Hoffman retrouvé mort dans son appartement

Plein écran
© ap
Plein écran
© ap
Plein écran
© epa
Plein écran
© reuters
Plein écran
© getty
Plein écran
© reuters
Plein écran
© ap
Plein écran
© ap

L'acteur et réalisateur américain Philip Seymour Hoffman, Oscar du meilleur acteur en 2006, a été retrouvé mort dimanche chez lui à New York, apparemment d'une overdose. Il avait 46 ans. La police a été appelée vers 11H15 (16H15), par un ami qui n'arrivait pas à le joindre. Elle a découvert le comédien mort, sur le sol de sa salle de bains, dans son appartement de Greenwich village à Manhattan, a indiqué un porte-parole.

"Il semble qu'il s'agisse d'une overdose", a également déclaré ce porte-parole de la police à l'AFP, ajoutant qu'une seringue avait été trouvée dans un bras de l'acteur. Une enveloppe avec de l'héroïne aurait aussi été retrouvée à proximité.  "Clean" pendant 23 ans, il a replongé en 2012. En mai dernier, il avait décidé de suivre une cure de désintoxication pour se sortir de son addiction à l'héroïne.

Philip Seymour Hoffman était vêtu d'un short et tee-shirt. Il était seul au moment de sa mort. Il n'y avait pas de traces indiquant qu'il ait bu ou consommé des médicaments, a-t-il ajouté.

Une petite foule s'est regroupée dans l'après-midi devant son domicile, gardé par la police. Une rose rouge y a été déposée par une main anonyme, ainsi qu'un bouquet de rose blanches. Le médecin légiste va devoir officiellement confirmer les causes du décès.

Une cinquantaine de films
Hoffman, acteur de cinéma et de théâtre, passé à la réalisation en 2010, a au total joué dans une cinquantaine de films. C'était un comédien extrêmement aimé et respecté à Hollywood, notamment pour l'exigence de ses choix. Il travaillait aussi bien sur des films de studios que sur des productions indépendantes. Il était devenu connu du grand public en 1997 pour son rôle de Scotty J, dans le film "Boogie nights".

Blond costaud et attachant, il avait obtenu l'Oscar du meilleur acteur pour son rôle de Truman Capote dans le film éponyme en 2006. Il avait reçu trois autres nominations aux Oscars dans la catégorie meilleur second rôle, pour "Charlie Wilson's War" en 2008, "Doubt" en 2009 et "The Master" en 2013. Il avait récemment joué dans "Hunger Games: l'embrasement" (2013) "Le Quatuor" (2013), "Le Stratège" (2011), ou encore "Good Morning England" (2009) de Richard Curtis, et "Cold Mountain" (2003).

Les hommages se sont multipliés sur Twitter, dès l'annonce de sa mort. "Cher Philip, une belle, belle âme. Pour les plus sensibles d'entre nous, le bruit peut être trop fort. Que ton coeur soit béni", a tweeté dans l'après-midi l'acteur Jim Carrey. Le comédien Steve Martin sur Twitter s'est également dit "choqué" par sa mort. "Oh non!" a tweeté l'actrice Mia Farrow, selon laquelle Hoffman était un "homme vraiment merveilleux, et l'un des plus grands acteurs de tous les temps".

Père de trois enfants, dont le plus âgé a 10 ans, Hoffman s'était ouvert en 2006 de ses problèmes de dépendance quand il avait 20 ans. "C'était tout ça (drogue et alcool), tout ce sur quoi je pouvais mettre la main", avait-il déclaré dans l'émission "60 minutes" de CBS, affirmant qu'il avait réglé son problème à 22 ans. Apparemment, il avait ensuite rechuté, suivant une cure de désintoxication en mai dernier.

Dans un communiqué, la famille de l'acteur s'est dite "effondrée" par cette "perte tragique", remerciant pour les témoignages d'affection et demandant qu'on respecte son intimité.

Né à Fraiport, dans le nord de l'Etat de New York, Philip Seymour Hoffman avait suivi des études de théâtre à la New York University Tisch school of arts et avait fait ses débuts au cinéma en 1991, dans le film "Triple Bogey on a Par Five Hole". Egalement acteur de théâtre, il avait été nommé trois fois aux Tony awards, dont deux fois dans la catégorie meilleur acteur. Il était passé derrière la caméra en 2010, avec son premier film, "Rendez-vous l'été prochain".

Plein écran
Truman Capote © ap
Plein écran
The Master © ap
Plein écran
Doute © ap
Plein écran
Les Marches du pouvoir © ap
Plein écran
© epa