Plein écran
Henry Golding et Emilia Clarke dans "Last Christmas" © DR

Pour être plus heureux, “levez les yeux”

7sur7 à Hollywood“Last Christmas” sort mercredi sur nos écrans. Ce film de Noël avec Emilia Clarke est réalisé par Paul Feig, à qui l’on doit “Mes meilleures amies”. Le scénario est signé Emma Thompson, qui nous avait régalés dans “Love Actually”, et son mari Greg Wise. L’histoire est celle de Kate, une jeune femme qui a du mal à reprendre le cours de sa vie après avoir failli mourir. 

Emma Thompson voulait faire passer un message. Elle a choisi le personnage de Tom, qui aide Kate à reprendre goût à la vie, pour le faire entendre. Le jeune homme répète tout le temps à Kate de lever les yeux. “Parce qu’il y a toujours quelque chose d’inattendu à voir”, explique Emma Thompson. Regardons autour de nous, levons les yeux de nos écrans de téléphone. “Lever les yeux, c’est se détacher des choses matérielles. Le capitalisme nous assène l’ordre d’acheter, sans quoi c’est notre malheur assuré. Tout se passe à une certaine hauteur d’yeux, celle des rues, des vitrines. Il faut lever les yeux pour s’en affranchir, pour arriver à se dire: C’est que de la merde, ça!

Plein écran
Emilia Clarke et Emma Thompson à Covent Garden. © Photo News

Emma Thompson voulait raconter une histoire qui pousse les gens “à vivre et à s’aimer” tels qu’ils sont. “Il s’agit aussi d’apprendre à se prendre en charge, à s’assumer soi-même, ce qui est de plus en plus rare de nos jours. Très peu de personnes atteignent l’âge adulte, on est obsédé par le fait de rester jeune. On vit dans une époque très narcissique”, regrette-t-elle. “Dans ce monde moderne, il est si facile de perdre de vue l’essentiel.”

Plein écran
Emma Thompson © EPA

Paul Feig a rejoint le projet avec un plaisir non dissimulé. “Un grand film de Noël parle d’amour, de liens familiaux, de rédemption et de bonheur”, nous explique-t-il. Et le film de Noël trouve sa place dans un décor féérique. Le film a été tourné dans la ville de Londres lors des fêtes de fin d'année. “Je viens à Londres depuis des années”, explique Paul Feig, “et j’adore cette ville. Il y a quelque chose à Londres qui me rend heureux. Je voulais pouvoir montrer tous mes lieux préférés, mais je voulais aussi montrer la ville dans sa diversité. On connaît pour la plupart Regent Street, Covent Garden, the Strand… mais un peu moins Electric Avenue ou Brick Lane. C’est là que vivent de nombreuses communautés différentes. On a débuté le tournage à Covent Garden, qui pour moi représente le centre du monde, surtout durant la période des fêtes. Les décorations de Noël y sont magnifiques. Je défie quiconque de regarder ce film et de ne pas avoir immédiatement envie d’aller tout voir par lui ou elle-même.”

Le chef décorateur Gary Freeman explique: “En tant que Londonien, on marche souvent d’un point A à un point B, tête baissée, et on ne profite pas du magnifique décor. Ce qui est d’autant plus vrai durant des fêtes. Paul voulait montrer toute la beauté de Londres, souligner son côté féerique. Il aime tout ce qui est guirlandes, lampions et paillettes.” On y revient: il faut lever le nez et admirer les merveilles qui nous entourent. Surtout en cette période particulière...

Plein écran
© Photo News