Plein écran
Quentin Tarantino © AFP

Quentin Tarantino envisage de tout arrêter

Quentin Tarantino a longtemps prétendu qu’il prendrait sa retraite après avoir réalisé dix films.

“Il était une fois à Hollywood” est déjà le neuvième film du réalisateur de “Pulp Fiction”. Il ne lui resterait donc plus qu’à tourner un seul et dernier film pour violemment briller dans le septième art. S’il a évoqué une reprise de Star Trek ou une suite de Django Unchained, une récente interview indique que sa retraite pourrait arriver plus tôt que prévu. 

“Je pense que j’ai donné tout ce que je voulais donner au cinéma”, a déclaré Quentin Tarantino au magazine GQ Australia. Il estime être arrivé “au bout du chemin” et voudrait désormais réserver sa créativité au théâtre et à l’écriture d’un livre sur l’histoire du cinéma. Le réalisateur de 53 ans veut surtout éviter de “trop abuser” face à l’accueil qui lui est réservé à Hollywood. Si son dernier film est un succès, il pourrait même s’arrêter immédiatement, a-t-il annoncé. 

  1. Tous les coups sont permis pour remporter la mise

    Tous les coups sont permis pour remporter la mise

    Depuis sa villa de luxe, les yeux rivés sur la mer Méditerranée, Joséphine organise sa prochaine arnaque. Pour elle, les hommes sont facilement manipulables et elle en profite sans aucun scrupule. S’ils se font piéger et qu’ils finissent par y laisser des plumes et quelques gros billets, ils n’ont qu’à s’en prendre à eux-mêmes. C’est alors que débarque l’exubérante Penny qui fait le même travail qu’elle mais de façon un peu plus artisanale. Elles vont jouer sur le même terrain et chacune va tenter de démontrer qu’elle a de meilleures aptitudes que l’autre. Deux physiques différents, deux caractères aux antipodes mais la même volonté de remporter le gros lot. Tous les coups sont permis...
  2. L'actrice que les gens aiment tant détester: “Je n'ai jamais regretté d'avoir été honnête”
    7sur7 à Hollywood

    L'actrice que les gens aiment tant détester: “Je n'ai jamais regretté d'avoir été honnête”

    “Elle fait partie des gens qu’Internet n’aime pas”. C’est comme ça que Rebel Wilson nous parlait de celle qui partage l’affiche du film “Le coup du siècle” avec elle lorsque nous l’avons rencontrée à New York. C’est vrai qu’Anne Hathaway a mauvaise réputation. “Elle est bien plus drôle que les gens le croient”, la défendait Rebel. Alors qu’elle est à l’affiche du film “Le coup du siècle” au cinéma mercredi, on s’interroge: comment expliquer l’agacement que l’actrice provoque chez les gens?