Plein écran
© Capture d'écran

"Star Wars", le bêtisier

Voià qui devrait ravir les fans de "Star Wars": un bêtisier du tournage du premier volet de la saga a été dévoilé sur internet. Il s'agit d'une vidéo présentée au Comic-Con de San Diego par J.W. Rinzler, qui a documenté la création des trois premiers épisodes.

Les premières secondes du clip n'ont pas de bande son mais les images n'en restent pas moins amusantes, d'Obi-Wan Kenobi gêné par les poils de Chewbacca à la glissade d'un Stormtrooper, en passant par Han Solo qui mange son micro.

  1. L'actrice que les gens aiment tant détester: “Je n'ai jamais regretté d'avoir été honnête”
    7sur7 à Hollywood

    L'actrice que les gens aiment tant détester: “Je n'ai jamais regretté d'avoir été honnête”

    “Elle fait partie des gens qu’Internet n’aime pas”. C’est comme ça que Rebel Wilson nous parlait de celle qui partage l’affiche du film “Le coup du siècle” avec elle lorsque nous l’avons rencontrée à New York. C’est vrai qu’Anne Hathaway a mauvaise réputation. “Elle est bien plus drôle que les gens le croient”, la défendait Rebel. Alors qu’elle est à l’affiche du film “Le coup du siècle” au cinéma mercredi, on s’interroge: comment expliquer l’agacement que l’actrice provoque chez les gens?
  1. “J'ai bâti ma carrière sur ma personnalité, j’encourage celles qui n’ont pas confiance en elles à faire pareil”
    7sur7 à Hollywood

    “J'ai bâti ma carrière sur ma personna­lité, j’encourage celles qui n’ont pas confiance en elles à faire pareil”

    On dit souvent des clowns qu’ils sont les plus tristes. Ce n’est pas tout à fait le cas avec Rebel Wilson. Elle est drôle à l'écran et elle est drôle en vrai aussi. Elle est juste un peu moins exubérante bien que toujours un peu fantaisiste. Elle aime ainsi rappeler qu’elle est venue à Hollywood après “une hallucination” sur un lit d’hôpital au Mozambique. Délirante, elle a rêvé qu’elle faisait un discours d'acceptation aux Oscars. A New York, où nous l’avons rencontrée, elle nous racontait dans un sourire: “Quand je suis arrivée à Hollywood, mon but était de faire un film américain. Je me disais : si j’arrive à en tourner un, l’Australie, d’où je viens, pensera que je suis une star, me respectera.”