Plein écran
© Photo News

Tom Hanks nous met une petite gifle nécessaire: “Le cynisme, c’est facile”

7sur7 à Toronto“Nous avons besoin de cet homme aujourd’hui plus que jamais auparavant.” On ne parle pas de Tom Hanks et pourtant, cette phrase pourrait aussi s’appliquer à lui. Fred Rogers est mort en 2003 et son passage sur Terre a marqué des milliers d’enfants américains. Fred Rogers animait l’émission Mister Rogers. Il s’adressait aux enfants de 2 à 5 ans avec une réelle empathie. Sa douceur, son intérêt pour les problèmes rencontrés par les petits ont fait de lui un véritable héros auquel le magazine Esquire avait consacré un portrait en 1998. C’est ce papier de Tom Junod qui est à la base du film “A Beautiful Day in the Neighborhood” avec Tom Hanks dans le rôle principal. Junod, ou en tout cas son équivalent cinématographique, était exactement le type de personne que Rogers aimait examiner de près: négatif, manquant de confiance dans ses relations, en dispute avec ses parents... En l’interviewant pour un article, Junod a changé de vision sur la vie.

Ce n’est pas parce qu’on parle d’un héros pour un enfant que le film est gnangnan. C’est un film qui nous parle de l’effort à fournir pour être gentil et du pardon que l’on doit apprendre accorder pour devenir une bonne personne. Marielle Heller, à qui l’on doit l’excellent “Could you ever forgive me?”, a eu l’intelligence de ne pas en faire un biopic classique mais de profiter d’une rencontre entre un journaliste cynique et Fred Rogers, aux antipodes l’un de l’autre, pour délivrer quelques-unes de ses leçons de vie. On vous rassure également sur un point: pas besoin de connaître Fred Rogers pour être touché. Il suffit juste d’avoir un coeur.

Plein écran
© AP

Tom Hanks enfile le cardigan de Rogers à la perfection et nous livre le film “le plus gentil”, et cela dit au premier degré, sans aucun autre idée derrière, de ces dernières années. Une vraie bouffée d’air pur dans le monde actuel. “Le cynisme est devenu la position par défaut qu’on adopte au quotidien et dans nos rapports avec les gens”, nous expliquait Tom Hanks en marge de la présentation du film. “Pourquoi? Parce que c’est facile et qu’il y a de l’argent à se faire. Le cynisme est un bon produit à vendre.” 

Citation

Nous avons le droit de commencer nos journées en nous sentant bien.

Tom Hanks

“Nous sommes tellement habitués à ça que quand quelqu’un nous livre un message aussi simple que Vous savez quoi? C’est une belle journée dans le quartier!, c’est comme si on nous giflait un peu. Nous avons le droit de commencer nos journées en nous sentant bien. Il y a une place pour le cynisme, c’est sûr. Mais pourquoi commencer par ça?” 

Tom Hanks continue: “Pourquoi devrions-nous mettre du cynisme dans l’esprit des enfants de 2 ou 3 ans? Pourquoi doit-on leur dire qu’ils ne sont pas cool s’ils n’ont pas ce jouet-là ou bien que c’est drôle de voir quelqu’un se faire frapper à la tête?”

Plein écran
© Photo News

Tom Hanks n’a jamais regardé l’émission. “J’étais déjà trop préformé et trop impressionné par le monde”, regrette-t-il. Marielle Heller a, pour sa part, compris l’importance des messages délivrés par Rogers en devenant mère. “Il avait cette idée que tout le monde méritait d’être aimé tel qu’il est et il répétait qu’il fallait trouver des moyens pour permettre aux enfants de ressentir leurs sentiments. Il leur disait que leurs sentiments comptent.”

Susan Kelechi Watson, que vous connaissez sous les traits de Beth Pearson dans “This is us”, joue l’épouse du journaliste cynique. Elle garde de profonds souvenirs de l’émission télé présentée par Monsieur Rogers. “Il avait cette façon de vous regarder à travers l’écran et de vous parler. Vous aviez un dialogue avec lui dans votre tête et vous étiez tellement impatients d’être le lendemain pour que cet homme si généreux revienne à l’écran et veuille juste vous parler et comprendre les choses avec vous et ne pas vous bombarder de réponses mais être simplement présent, avec vous. Peut-être qu’on n’arrivait jamais à une conclusion mais c’était cool d’en avoir parlé.”

Plein écran
Tom Hanks dans le film "A beautiful day in a neighborhood". © DR

Tom Hanks résume: “Il avait les trois secrets du bonheur: sois gentil, sois gentil et sois gentil. Je pense que le mot gentillesse devient un mot à la mode. On finit par oublier ce qu’il veut dire. Mais honnêtement, si vous donnez une chance à tout le monde... Si vous comprenez que la personne qui vous sert ou qui fait votre plein d’essence a peut-être eu une aussi mauvaise journée que la vôtre, c’est de la bonté.”

Tom Hanks, qui n’a jamais fait la une de la presse à scandales et qui, de par son sérieux et sa gentillesse, a mis tout le monde d’accord avec son interprétation de Mister Rogers. Et il a, au passage, joué une carte qui pourrait, peut-être, l’emmener aux Oscars.

Plein écran
© AP

La bonté de Tom Hanks, à l'écran mais aussi à la ville...

Tom Hanks n’a pas été choisi par hasard pour incarner Mister Rogers. Lui-même est un homme vraiment gentil. La preuve? Un café de Toronto avait organisé une campagne de dix jours sur les réseaux sociaux dans l’espoir de faire venir Tom Hanks. Chaque jours, le patron faisait des références amusantes sur les réseaux sociaux aux films de l’acteur.

Il a été récompensé: Tom Hanks s’est montré au Grinder Coffee vendredi soir. “Il m’a dit que j’étais intelligent, ça a clairement fait ma journée.” Tom Hanks s’est présenté après les heures d’ouverture et a dû frapper à la porte pour se faire remarquer par un employé.

L’année passée, le Grinder Coffee avait ciblé Ryan Gosling. Là aussi, ce fut un succès.

  1. Emilia Clarke va faire battre votre coeur à Noël
    Play

    Emilia Clarke va faire battre votre coeur à Noël

    “Last Christmas”, réalisé par Paul Feig (“Mes meilleures amies”) et écrit par Emma Thompson, met en scène Emilia Clarke dans le rôle d’une jeune Londonienne déjà usée par la vie. Elle a failli mourir et a du mal à tirer le meilleur parti de sa seconde chance. Le film porte le nom du tube de George Michael et Wham! et ce n’est pas un hasard. Elle est au centre de l’histoire et le film présentera quelques nouveaux titres inédits de feu George Michael. “Last Christmas” sortira le 13 novembre dans les cinémas belges.
  2. Laetitia Casta au FIFF à Namur, André Téchiné président du jury

    Laetitia Casta au FIFF à Namur, André Téchiné président du jury

    Le réalisateur français André Téchiné présidera le jury officiel de la 34e édition du Festival du film francophone de Namur (FIFF), qui se tiendra du 27 septembre au 4 octobre dans la capitale wallonne. Avec ses quatre acolytes, il lui reviendra la charge de départager les 12 longs-métrages en compétition officielle. Le jury officiel de la compétition courts-métrages sera quant à lui présidé par la chanteuse Juliette Armanet.