1. Manneken-Pis et l’Atomium se parent de jaune
    Play
    Tour de France

    Manneken-Pis et l’Atomium se parent de jaune

    A 50 jours du grand départ du Tour de France à Bruxelles les 6 et 7 juillet prochains, la capitale se pare de jaune, en référence à la couleur du maillot phare de la course cycliste. Différents événements organisés dans l'attente du grand jour ont été présentés vendredi au pied de l'arcade jaune implantée au Mont des Arts, en présence de l'ancien coureur cycliste Eddy Merckx et d'élus de la Ville, dont le bourgmestre Philippe Close.
  1. Chaque jour, un maillot jaune différent sur le Tour

    Chaque jour, un maillot jaune différent sur le Tour

    Le leader du Tour de France 2019 portera chaque jour un maillot jaune différent, en hommage aux coureurs et aux symboles qui ont marqué l'histoire de cette tunique distinctive qui fête ses 100 ans lors de cette édition, ont annoncé mardi les organisateurs. Eddy Merckx et l'Atomium seront, entre autres, mis à l'honneur. Le 106e Tour de France débutera le 6 juillet par une étape de 192 kilomètres avec départ et arrivée à Bruxelles.
  1. Pascal Ackermann remporte la deuxième étape du Giro

    Pascal Ackermann remporte la deuxième étape du Giro

    Comme attendu, c'est au sprint que s'est disputée la victoire sur la première étape en ligne du Tour d'Italie 2019. Et c'est l'Allemand Pascal Ackermann qui prend la suite de Primoz Roglic, vainqueur samedi du contre-lamontre d'ouverture dans les rues de Bologne. Le sprinteur de l'équipe Bora-Hangrohe a devancé Elia Viviani et Caleb Ewann dans la dernière ligne droite. Il s'offre la première victoire de sa carrière dans un Grand Tour. Primoz Roglic, bien installé dans le peloton tout au long de la journée, conserve son maillot rose de leader.
  1. Vinokourov nie toute corruption lors de sa victoire à Liège-Bastogne-Liège en 2010
    Video

    Vinokourov nie toute corruption lors de sa victoire à Liè­ge-Bastogne-Liè­ge en 2010

    Alexandre Vinokourov, actuel manager général d'Astana, l'équipe cycliste kazakhe, a nié mardi matin devant le tribunal correctionnel de Liège toute corruption privée envers Alexandre Kolobnev. On reproche à Vinokourov d'avoir versé 150.000 euros à son concurrent russe pour s'assurer la victoire de Liège-Bastogne-Liège en avril 2010, une course que le coureur kazakhe avait déjà remportée en 2005.