1. Campenaerts: “Remco Evenepoel est super favori”

    Campe­naerts: “Remco Evenepoel est super favori”

    Il pointe cependant son équipier, "mais adversaire", Remco Evenepoel, 19 ans, comme "super favori". Le parcours est long de 54 kilomètres. Il relie Northallerton et Harrogate sur un parcours accidenté. De quoi correspondre aux profils appréciés par Victor Campenaerts qui est sur place déjà depuis le 15 septembre."J'avais déjà simulé le parcours de ce contre-la-montre, chez moi à Overijse", a confié Victor Campenaerts dans un communiqué de son équipe Lotto Soudal lundi.
  1. La Slovénie aux premières loges sur la Vuelta: l’étape pour Pagacar, la victoire finale pour Roglic

    La Slovénie aux premières loges sur la Vuelta: l’étape pour Pagacar, la victoire finale pour Roglic

    Rien ne peut encore empêcher Primoz Roglic de remporter son premier Grand Tour. Malgré le numéro de son compatriote Tadej Pogacar, vainqueur de la dernière étape en solitaire, le leader de la formation Jumbo-Visma a tenu ses adversaires en respect et fêtera, sauf accident comme on dit dans ces cas-là, sa première victoire sur une course de trois semaines, dimanche à Madrid.
  2. Van der Poel remporte la 7e étape du Tour de Grande-Bretagne et conforte sa première place

    Van der Poel remporte la 7e étape du Tour de Gran­de-Bretag­ne et conforte sa première place

    Mathieu van der Poel (Corendon-Circus) a remporté la 7e et avant-dernière étape du Tour de Grande-Bretagne cycliste (2.HC), qui a relié vendredi Warwick à Burton Dassett Country Park sur 188,7 km. Le Néerlandais, leader du classement général, s'est imposé devant l'Italien Matteo Trentin (Mitchelton-Scott), 2e à 1 seconde, et l'Australien Simon Clarke (EF Education First), 3e à 3 secondes.
  1. Kuss s'impose lors de la 15e étape de la Vuelta, Roglic conforte son maillot rouge

    Kuss s'impose lors de la 15e étape de la Vuelta, Roglic conforte son maillot rouge

    Sepp Kuss (Jumbo-Visma) a levé les bras au terme de la 15e étape du Tour d’Espagne, dimanche au sommet du Santuario del Acebo. Après 154,4 kilomètres de course au départ de Tineo, l’Américain a devancé le Portugais Ruben Guerreiro (Katusha Alpecin) et le Britannique Tao Geoghegan Hart (Ineos) de 39 et 40 secondes. Le Slovène Primoz Roglic (Jumbo-Visma), jamais mis en difficulté, a conservé sa tunique rouge de leader au général et a fait un pas de plus vers la sacre final.