Jean Kindermans et Remco Evenepoel.
Plein écran
Jean Kindermans et Remco Evenepoel. © Photonews en Facebook Remco Evenepoel

Anderlecht répond à Evenepoel: “Il a fait le bon choix en devenant cycliste”

Remco Evenepoel a récemment confié qu’il ne gardait pas que des bons souvenirs de son passage à Anderlecht, lorsqu’il tentait de devenir footballeur professionnel. Par la voix de son directeur du centre de formation, le Sporting lui a répondu.

"Pour être honnête, les dernières années ont été les plus difficiles. Ils m’ont un peu brisé mentalement. Mais quand j’y repense maintenant, ça m’a rendu plus fort en tant que personne et dans la vie. Donc, merci d’avoir essayé de me briser. Franchement, je suis plus fier de porter ce maillot Deceuninck-Quick Step. Maintenant, je m’amuse davantage."

Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, Remco Evenepoel ne s’est pas montré très tendre envers son club formateur, Anderlecht. Avant de devenir un prodige mondial du cyclisme, le jeune Belge a passé onze ans à Neerpede pour tenter de se faire une place dans le football. Si sa tentative a échoué, il estime que les difficultés traversées l’aident aujourd’hui dans sa vie de cycliste. Et visiblement, les Mauves lui en ont fait voir de toutes les couleurs.

Jean Kindermans, directeur du centre de formation du Sporting, a réagi à sa sortie. "Remco ne vise pas le club mais une seule personne dans ce qu’il dit. Je pense pourtant que cette personne avait raison. Remco n’aurait pas fait la même carrière dans le foot que dans le cyclisme. Il a fait le bon choix. Les tensions sont encore un peu là mais ça va s’atténuer avec le temps. Puis s’effacer définitivement. Remco aime toujours Anderlecht et Anderlecht aime toujours Remco. Comme Eddy Merckx, on espère qu’il deviendra l’un de nos plus beaux ambassadeurs", a-t-il commenté auprès de la DH.