Plein écran
© AFP

Astana réagit aux soupçons de liens entre Fuglsang et le sulfureux docteur Ferrari

La formation Astana a démenti lundi collaborer avec le médecin italien Michele Ferrari, indiquant que ses coureurs "ne sont pas autorisés à consulter des médecins externes à l'équipe". La formation kazakhe réagissait aux articles publiés dimanche par des médias danois et norvégiens concernant l'existence d'un rapport confidentiel de la CADF (Cycling Anti-Doping Foundation) qui affirme que le Danois Jakob Fuglsang et le Kazakh Alexey Lutsenko ont eu des contacts avec le sulfureux médecin italien, suspendu à vie en raison de son rôle dans le programme de dopage de Lance Armstrong.