Plein écran
Première victoire pour Nacer Bouhanni sous les couleurs d'Arkenna-Samsic. © AFP

Bouhanni ouvre son compteur, le doublé pour Groenewegen à Valence

Nacer Bouhanni en Arabie Saoudite et l’inévitable Dylan Groenewegen sur le Tour de la Communauté de Valence: c’était le jour des sprinteurs sur la planète cyclisme. 

Ppremière pour Bouhanni avec Arkenna

Le Français Nacer Bouhanni (Arkea-Samsic) a pris la tête du classement général du Tour d'Arabie Saoudite (2.1), à la suite de sa victoire dans la 4e étape, disputée vendredi entre Wadi Namar Park et Al Mazuhimiya King Saugìd University sur la distance de 137 km. Le Vosgien s'est imposé au sprint devant l'Italien Nicolo Bonifazio (Total Direct Energie) et le Kazakh Yevgeny Gidich (Astan). L'Italien Damiano Cima (Gazprom-Rusvelo) et le Portugais Ivo Oliveira (UAE Team Emirates) prennent les 4e et 5e places.

Bouhanni, 29 ans, a décroché le 66e bouquet de sa carrière, le premier depuis sa victoire d'étape sur la Vuelta 2018 et le premier sous le maillot de sa nouvelle équipe Arkea-Samsic, qu'il a rejointe cet hiver après cinq saisons chez Cofidis.

Au général, le sprinter français devance de 2 secondes l'Allemand Phil Bauhaus (Bahrain-McLaren), qui avait pris le leadership jeudi en enlevant la 3e étape. Le Portugais Rui Costa (UAE Team Emirates) est 3e à 5 secondes.
La première édition du Tour d'Arabie Saoudite s'achèvera samedi par une étape de plaine de 144 km entre la Princess Nourah University et Al Masnak.

Groenewegen remet ça

Le Néerlandais Dylan Groenewegen (Jumbo-Visma) s’est adjugé la 3e étape du Tour de Valence (2.Pro), qui a relié Orihuela à Torrevieja sur 174,6 km vendredi en Espagne. Il s’est imposé au sprint devant son compatriote Fabio Jakobsen (Deceunick-QuickStep) et le Slovène Matej Mohoric (Bahrain Merida).

L’Italien Davide Cimolai (Israel Start-Up Nation) et l’Espagnol Jon Aberasturi (Caja Rural - Seguros RGA) complètent le top 5, tandis que le premier Belge est Amaury Capiot (Sport Vlaanderen-Baloise), 7e. Les échappés du jour, les Espagnols Ivan Moreno (Kern Pharma), Julen Irizar (Fundación - Orbea) et Hector Saez (Caja Rural - Seguros RGA), ont été repris par le peloton à 9 km de l’arrivée. Les équipes de sprinters ont alors préparé l’emballage final, qui a vu Groenewegen enlever son second succès de la semaine, après sa victoire dans la 1e étape. Le natif d’Amsterdam a signé à 26 ans la 52e victoire de sa carrière, la 50e pour le compte de son équipe.

L’Australien Jack Haig (Mitchelton-Scott), 12e de l’étape, a pris “à la place” le maillot de leader au Slovène Tadej Pogacar (UAE Team Emirates), 2e dans le même temps que Haig. Cinq autres coureurs sont classés dans le même temps que le nouveau leader: les Espagnols Alejandro Valverde (Movistar) et Ruben Fernandez (Fundación - Orbea), Dylan Teuns (Bahrain Merida), l’Espagnol Ion Izagirre (Astana) et le Britannique Tao Geoghegan Hart (Ineos).

Samedi, la 4e et avant-dernière étape pourrait être décisive. Elle reliera Calp à Altea sur 170 km, avec quatre cols au programme. La “Volta a la Comunitat Valenciana” s’achèvra dimanche. L’Espagnol Ion Izagirre est le vainqueur sortant. 

  1. Fuglsang écrase déjà la concurrence en Andalousie, Teuns sur le podium
    Play
    Ruta del Sol

    Fuglsang écrase déjà la concurren­ce en Andalousie, Teuns sur le podium

    De retour à la compétition après les soupçons de dopage qui l’ont égratigné, Jakob Fuglsang n’a laissé à personne le soin de dicter sa loi sur la première étape de la Ruta del Sol: seul Mikel Landa a pu accompagner Fuglsang jusqu’à la ligne, mais l’Espagnol n’a rien pu faire au sprint. L’étape et le premier maillot de leader pour le leader de l’équipe Astana, déjà vainqueur de l’épreuve l’an dernier, Dylan Teuns prend la troisième place.
  2. Laurens Sweeck s'adjuge le classement final du Superprestige

    Laurens Sweeck s'adjuge le classement final du Superpres­ti­ge

    Laurens Sweeck a remporté, samedi, en solitaire la dernière manche du 38e Superprestige de cyclocross à Middelkerke en 1 heure, 2 minutes et 30 secondes. Alors qu'il n'a glané qu'une seule course sur les sept cross disputés, le coureur de chez Pauwels Sauzen-Bingoal en profite pour devancer son coéquipier Eli Iserbyt au classement final. Il succède ainsi au palmarès au Néerlandais Mathieu van der Poel, vainqueur l'an dernier de ce challenge de régularité.