La presse belge salue le roi Julian Alaphilippe, qui était tout simplement "le plus fort" entre Louvain et Anvers.
Plein écran
La presse belge salue le roi Julian Alaphilippe, qui était tout simplement "le plus fort" entre Louvain et Anvers. © AFP

"Bravo Alaphilippe": la presse belge plus admirative que déçue au terme de "fantastiques Mondiaux"

Mondiaux de LouvainLes rêves arc-en-ciel de la Belgique ont été éclipsés par un immense Julian Alaphilippe, dimanche, sur l’exigeant parcours exigeant des Championnats du monde de Louvain. Et, même si elle regrette dans l’ensemble la tactique mise en place par les coureurs noir-jaune-rouge, la presse belge s’incline avant tout devant le double champion du monde et souligne la belle fête populaire qu’a réservée le public belge au gratin du cyclisme mondial. 

  1. Trouver l’inspiration pour votre projet de construction ou de rénovation? 3 bonnes raisons de visiter le salon Batireno et Énergie & Habitat
    Livios

    Trouver l’inspiration pour votre projet de constructi­on ou de rénovation? 3 bonnes raisons de visiter le salon Batireno et Énergie & Habitat

    L’organisation des foires et salons étant à nouveau autorisée, vous pouvez aller au salon Batireno et Énergie & Habitat qui se déroulera les week-ends des 16-17-18 et des 22-23-24 octobre 2021 à Namur Expo. Le salon rassemble environ 120 exposants reconnus du secteur. Les candidats bâtisseurs et rénovateurs y trouvent un éventail complet de produits, matériaux, services et techniques pour leur projet. Le site de construction Livios vous donne trois bonnes raisons de visiter le salon.
  2. Clap de fin pour Jolien D'Hoore sur les pavés du Nord: “Je voulais aller au bout”

    Clap de fin pour Jolien D'Hoore sur les pavés du Nord: “Je voulais aller au bout”

    Jolien D'hoore a mis un terme à sa carrière samedi lors de la première version féminine de Paris-Roubaix de l'histoire. Non sans mal pour la Gantoise victime de deux chutes sur les pavés et largement retardée au décompte final. "Ma course s'est terminée tôt, mais j'ai mis un point d'honneur à aller jusqu'au bout (même hors-délai, ndlr), parce que je ne voulais pas abandonner lors de ma dernière course.”