Le jaune, le blanc, les pois pour Tadej Pogacar.
Plein écran
Le jaune, le blanc, les pois pour Tadej Pogacar. © Photo News

Des mannequins pour les maillots de Pogacar: image inédite sur le podium du Tour

Si Jan Ullrich, Alberto Contador et Egan Bernal, les derniers en date,  avaient réussi l’exploit d’arriver à Paris avec les maillots jaune et blanc, remporter le Tour de France, le classement des jeunes et le classement de meilleur grimpeur, c’est beaucoup plus rare. 

  1. Les Champs Elysées et le maillot vert pour Sam Bennett, la Grande Boucle pour Tadej Pogacar
    Tour de France

    Les Champs Elysées et le maillot vert pour Sam Bennett, la Grande Boucle pour Tadej Pogacar

    Emmené de maîtresse manière par l’équipe Deceuninck-Quick Step, Sam Bennett remporte, au sprint, la dernère étape du Tour de France, sur les Champs Elysées et il en profite pour définitivement valider son maillot vert de lauréat du classement par points. Pas de problème pour Tadej Pogacar. Au lendemain de son exploit magistral dans le chrono de la Planche des Belles Filles, le Slovène entre dans l’histoire et devient, à la veille de ses 22 ans, le deuxième plus jeune vainqueur de la Grande Boucle, 116 ans après Henri Cornet.
  2. Le doublé pour Arnaud Démare, Joao Almeida conserve sa tunique rose
    Tour d'Italie

    Le doublé pour Arnaud Démare, Joao Almeida conserve sa tunique rose

    Au lendemain de la victoire d’Arnaud Démare à Camigliatello Silano, les sprinteurs étaient encore à la fête à Matera, où se disputait la sixième victoire d’étape du Tour d’Italie 2020. Malgré un finale en légère montée et une accélération de Vincenzo Nibali sous la flamme rouge, les grosses cuisses du peloton ont pu s’exprimer dans la dernière ligne droite. Admirablement protégé par ses coéquipiers, Arnaud Démare n’a laissé à personne le soin de lancer le sprint pour devancer sur la ligne Michael Matthews et Fabio Felline.