Soupçonné de liens étroits avec le Docteur Ferrari, Jakob Fuglang, vainqueur de Liège-Bastogne-Liège l'an dernier, pourrait bien ramener les démons du dopage sur la planète cyclisme.
Plein écran
Soupçonné de liens étroits avec le Docteur Ferrari, Jakob Fuglang, vainqueur de Liège-Bastogne-Liège l'an dernier, pourrait bien ramener les démons du dopage sur la planète cyclisme. © Photo News

Fuglsang, Lutsenko et le Docteur Ferrari: le peloton à nouveau rattrapé par le dopage?

DopageUne nouvelle bombe au parfum de dopage pourrait très vite venir secouer le monde de la petite reine. Selon un rapport secret de la Fondation Anti-Dopage du Cyclisme (CADF) , auquel ont eu accès plusieurs médias danois,  Fuglsang, Alexey Lustenko et leur équipe Astana seraient en ce moment dans le viseur des autorités antidopage pour des liens supposés avec le sulfureux Docteur Ferrari. 

Le rapport “long de 24 pages”, précise le quotidien danois Politiken, avait été commandé par la CADF pour évaluer l’importance des liens entre le coureur danois et le Docteur Ferrari, dont la réputation n’est plus à faire dans et autour du peloton. 

Personnage central de nombreuses affaires de dopage qui ont éclaté à la fin du siècle dernier et même au XXIe siècle, Michele Ferrari avait été suspendu à vie de toutes activités liées à la préparation d’athlètes de haut niveau suite aux révélations de l’affaire qui a coûté à Lance Armstrong ses sept victoires dans le Tour de France.  

Alexey Lutsenko et Jakob Fuglsang sont tous les deux dans le viseur du CADF.
Plein écran
Alexey Lutsenko et Jakob Fuglsang sont tous les deux dans le viseur du CADF. © Photo News

Huit ans plus tard, le nom du docteur italien refait donc surface. “Les renseignements du CADF indiquent que Jakob Fuglsang bénéficie d’un programme de dopage mis sur pied par Michele Ferrari et que son coéquipier, Alexey Lutsenko, était présent à au moins une des rencontres entre les deux hommes”, précise notamment le rapport. 

Depuis plusieurs années, à quelques exceptions près, le cyclisme semblait épargné par les affaires de dopage qui ont ruiné son image depuis 1998 et le dossier Festina, ce rapport du CADF pourrait très vite replonger la petite reine dans ses mauvais souvenirs. D’autant qu’elle concerne des coureurs qui ont cartonné l’an dernier (Jakob Fuglsang a notamment remporté Liège-Bastogne-Liège et le Dauphiné) et une équipe Pro Tour. Mais surtout parce que c’est le nom du Docteur Ferrari qui refait surface et que l’Italien, qui aurait été aperçu sur les routes de Catalogne en mars dernier, était devenu depuis 2012 et les aveux d’Armstrong, persona non grata autour du peloton. Un nouveau coup de bambou pour un sport qui a déjà trop souffert des affaires de dopage? Réponse dans les prochaines semaines ou les prochains mois...