DR.
Plein écran
© DR.

Incertitude autour du championnat d'Europe de cyclisme

L'Union européenne de cyclisme (UEC) a écrit sur Twitter qu'elle "travaillait à trouver une nouvelle place dans le calendrier" à ses championnats d'Europe. Celui sur route se déroulera dans le Trentin, en Italie, du 9 au 13 septembre, en plein pendant le Tour de France.

  1. Fabio Jakobsen renoue avec la victoire près d’un an après son effroyable accident

    Fabio Jakobsen renoue avec la victoire près d’un an après son effroyable accident

    Le Néerlandais Fabio Jakobsen (Deceuninck-Quick Step) a levé les bras au terme de la 2e étape du Tour de Wallonie (2.Pro). Après 30 tours de 4 kilomètres sur le circuit de Zolder, il s’est imposé au sprint afin de signer sa première victoire depuis son effroyable crash le 5 août 2020 au Tour de Pologne. Jakobsen a devancé le Colombien Fernando Gaviria (UAE Emirates) et Amaury Capiot (Arkéa-Samsic).
  2. Une médaille d’argent, un record et un succès historique: la Belgique soigne son entrée à Tokyo

    Une médaille d’argent, un record et un succès historique: la Belgique soigne son entrée à Tokyo

    La première médaille offerte par Wout Van Aert, une victoire prestigieuse pour les Red Lions face au grand rival néerlandais, un record de Belgique pour la jeune haltérophile Nina Sterckx et un succès historique pour l’équipe masculine de basket 3X3: la délégation belge n’a pas manqué son entrée aux Jeux Olympiques de Tokyo. Les courts de tennis ont moins porté chance à nos représentants avec les éliminations en double des paires Mertens-Van Uytvanck et Gillé-Vliegen. À retenir également de cette première journée: l’exploit de Richard Carapaz et le début de tournoi tranquille de Novak Djokovic. Revivez les moments forts ci-dessous.
  3. Sensation chez les dames: Anna Kiesenhofer médaillée d’or, Lotte Kopecky échoue au pied du podium
    JO 2020

    Sensation chez les dames: Anna Kiesen­hofer médaillée d’or, Lotte Kopecky échoue au pied du podium

    Au lendemain du sacre de Richard Carapaz chez les messieurs, la course en ligne féminine a accouché d’une grosse surprise. C’est Anna Kiesenhofer qui décroche l’or olympique. A l’attaque dès le kilomètre zéro, elle s’impose après avoir passé les 135 kilomètres (dont plus de 40 seule) à l’avant de la course. Première Belge, Lotte Kopecky échoue à la quatrième place.