Plein écran
Jimmy TURGIS (France / Team Cofidis) © Photo News

Jimmy Turgis contraint de mettre un terme à sa carrière à cause d'une maladie cardiaque

Le Français Jimmy Turgis est contraint de mettre un terme à sa carrière de coureur cycliste à cause d'une maladie cardiaque, a indiqué lundi son équipe B&B Hotels-Vital Concept. Son frère Tanguy avait déjà dû arrêter sa carrière pour la même raison en octobre 2018. 

"Il y a plus d'un an, suite à la maladie de Tanguy, j'ai passé des examens poussés afin de savoir si, moi aussi, je souffrais des mêmes symptômes", déclare Jimmy Turgis. "Les marqueurs de la maladie n'étaient pas avérés et j'ai pu courir 2019 en toute confiance, même si ma saison fut marquée par deux fractures de la clavicule. En fin d'année, j'ai fait de nouveaux examens qui ont révélé des extrasystoles puis, voilà dix jours au CHU de Nantes, mes coéquipiers et moi avons passé des tests d'efforts à haute intensité. Là, il a été décidé de procéder à des examens approfondis. Les résultats sont clairs : je souffre d'une maladie du cœur qui s'aggrave avec l'effort intensif et il m'est impossible de poursuivre le sport de haut-niveau". 

Professionnel depuis 2014, Jimmy Turgis, 28 ans, ignore de quoi son avenir sera fait. "J'avais encore de nombreux rêves et envies dans ma vie de coureur mais cette nouvelle me tombe dessus et je n'y peux rien. J'ai la chance d'être bien entouré. Ma femme et ma fille m'ont aidé à construire une existence en dehors du cyclisme et elles m'apportent du réconfort au quotidien. Le vélo est présent dans ma vie depuis que je suis enfant et je me sens un peu perdu... J'avais des plans pour l'avenir dans un coin de ma tête mais il va falloir les mettre en application plus tôt que prévu. Le plus difficile reste d'envisager mon quotidien sans sport".

  1. Fuglsang écrase déjà la concurrence en Andalousie, Teuns sur le podium
    Play
    Ruta del Sol

    Fuglsang écrase déjà la concurren­ce en Andalousie, Teuns sur le podium

    De retour à la compétition après les soupçons de dopage qui l’ont égratigné, Jakob Fuglsang n’a laissé à personne le soin de dicter sa loi sur la première étape de la Ruta del Sol: seul Mikel Landa a pu accompagner Fuglsang jusqu’à la ligne, mais l’Espagnol n’a rien pu faire au sprint. L’étape et le premier maillot de leader pour le leader de l’équipe Astana, déjà vainqueur de l’épreuve l’an dernier, Dylan Teuns prend la troisième place.
  2. Laurens Sweeck s'adjuge le classement final du Superprestige

    Laurens Sweeck s'adjuge le classement final du Superpres­ti­ge

    Laurens Sweeck a remporté, samedi, en solitaire la dernière manche du 38e Superprestige de cyclocross à Middelkerke en 1 heure, 2 minutes et 30 secondes. Alors qu'il n'a glané qu'une seule course sur les sept cross disputés, le coureur de chez Pauwels Sauzen-Bingoal en profite pour devancer son coéquipier Eli Iserbyt au classement final. Il succède ainsi au palmarès au Néerlandais Mathieu van der Poel, vainqueur l'an dernier de ce challenge de régularité.