Plein écran
© EPA

La petite ville de Komenda en Slovénie célèbre la victoire surprise de Pogacar: “C'est l'extase!”

Tour de FranceÀ 1245 kilomètres des Champs-Élysées, dans la petite ville de Komenda, au nord de la capitale Ljubljana, des voisins et fans se sont réunis dimanche pour célébrer la victoire surprise de Tadej Pogacar, l'enfant du pays, dans le Tour de France.

  1. Positif au Covid-19, Steven Kruijswijk quitte le Giro tout comme l'équipe Michelton-Scott

    Positif au Covid-19, Steven Kruijswijk quitte le Giro tout comme l'équipe Michelton-Scott

    Au lendemain de la première journée de repos, le 103e Tour d’Italie cycliste va repartir mardi pour sa 10e étape sans le Néerlandais Steven Kruijswijk. Le coureur de Jumbo-Visma, qui était 11e au classement général, a été testé positif au Covid-19. L’ensemble de la formation Michelton-Scott, dont le leader Simon Yates avait dû lui aussi quitter le Giro samedi dernier après un contrôle positif au coronavirus, a aussi décidé de quitter l’épreuve. Quatre autres membres de la formation australienne seraient aussi positifs.
  1. Les Champs Elysées et le maillot vert pour Sam Bennett, la Grande Boucle pour Tadej Pogacar
    Tour de France

    Les Champs Elysées et le maillot vert pour Sam Bennett, la Grande Boucle pour Tadej Pogacar

    Emmené de maîtresse manière par l’équipe Deceuninck-Quick Step, Sam Bennett remporte, au sprint, la dernère étape du Tour de France, sur les Champs Elysées et il en profite pour définitivement valider son maillot vert de lauréat du classement par points. Pas de problème pour Tadej Pogacar. Au lendemain de son exploit magistral dans le chrono de la Planche des Belles Filles, le Slovène entre dans l’histoire et devient, à la veille de ses 22 ans, le deuxième plus jeune vainqueur de la Grande Boucle, 116 ans après Henri Cornet.
  2. Eddy Merckx dézingue la tactique des Jumbo: “Ils ont couru bêtement”

    Eddy Merckx dézingue la tactique des Jumbo: “Ils ont couru bêtement”

    Tadej Pogacar a tout renversé samedi sur la Planche des Belles Filles lors du chrono de la 20e étape. Le Slovène a écrasé la journée et a pris le maillot jaune à son compatriote Primoz Roglic la veille de l’arrivée à Paris. Pourtant, l’ancien sauteur à ski avait tout maîtrisé depuis le début du Tour avec son équipe Jumbo-Visma. Dans une interview accordée au journal l’Équipe, la légende du cyclisme belge Eddy Merckx a livré son analyse sur ce retournement de situation. Et ça vaut le détour.