Plein écran
© AFP

Le Belge Wout Van Aert s'impose au sprint, plusieurs favoris piégés par une bordure

Wout van Aert (Jumbo-Visma) a levé les bras au terme de la 10e étape du Tour de France cycliste. Après 217,5 kilomètres de course entre Saint-Flour et Albi, le Belge a devancé, au sprint, l’Italien Elia Viviani (Deceuninck-Quick Step) et l’Australien Caleb Ewan (Lotto Soudal). Jasper Philipsen (Emirates) termine 6e, Oliver Naesen (AG2R La Mondiale) 9e et Greg Van Avermaet (CCC) 10e. Le Français Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) a conservé son maillot jaune de leader alors que de nombreux favoris ont concédé du temps après des bordures survenues dans le final.

Comme souvent depuis le départ de cette 106e Grande Boucle, il n’aura pas fallu attendre longtemps avoir de voir l’échappée du jour se dessiner. Cinq hommes, les Français Tony Gallopin (AG2R La Mondiale) et Anthony Turgis (Total Direct Energie), le Danois Mads Würtz (Katusha Alpecin), l’Erythréen Natnael Berhane (Cofidis) et le Norvégien Christian Eking (Wanty-Gobert) se sont isolés en tête dès le troisième kilomètre. Parti en contre, le Suisse Michael Schär (CCC) a fait la jonction quelques bornes plus loin.

Sous l’impulsion notamment de l’équipe Deceuninck-Quick Step, qui est parvenue à scinder le peloton en plusieurs parties, l’échappée a été reprise à 25 km de l’arrivée. Plusieurs favoris au général, le Français Thibaut Pinot (Groupama-FDJ), l’Australien Richie Porte (Trek-Segafredo), le Colombien Rigoberto Uran (EF Education First) et le Danois Jakob Fuglsang (Astana) et le Néo-Zélandais George Bennett (Jumbo-Visma) ont notamment été piégés. L’Espagnol Mikel Landa (Movistar) a lui chuté à 15 km de l’arrivée, perdant aussi le contact avec le groupe de tête.

3e victoire belge

Se relayant à merveille, les coureurs Deceuninck-Quick Step, Ineos, Sunweb et BORA-hansgrohe n’ont pas permis au reste du peloton de revenir. C’est donc un groupe d’une trentaine de coureurs qui s’est disputé les lauriers.

Wout van Aert s’est montré le plus véloce, prenant le dessus sur des sprinteurs émérites que sont Viviani et Ewan. Déjà vainqueur du contre-la-montre par équipes lors de la 2e étape, le Belge de 24 ans continue sa magnifique saison sur route. Il avait déjà impressionné au Dauphiné en gagnant deux étapes. C’est déjà la 3e victoire belge sur ce Tour après celles de Dylan Teuns à La Planche des Belles Filles et de Thomas De Gendt à Saint-Etienne.

Mardi, le peloton observera sa première journée de repos à Albi. Mercredi, les coureurs rejoindront Toulouse après 167 kilomètres de course, dont deux côtes répertoriées. Le dernier tiers de la course, avec quelques bosses, pourrait permettre aux puncheurs de tenter quelque chose.

  1. Filippo Ganna remporte le contre-la-montre du BinckBank Tour, Wellens toujours leader

    Filippo Ganna remporte le con­tre-la-mon­tre du BinckBank Tour, Wellens toujours leader

    Filippo Ganna (Ineos) a remporté le contre-la-montre individuel du BinckBank Tour (WorldTour). Samedi à La Haye, l'Italien a été le plus rapide sur le parcours long de 8,4 km dans la ville néerlandaise. Tim Wellens (Lotto Soudal), vainqueur jeudi et 10e samedi, est leader à la veille de l'épilogue de cette course à étapes belgo-néerlandaise. L'Italien Edoardo Affini (Mitchelton-Scott) et le Néerlandais Jos van Emden (Jumbo-Visma) complètent le podium du jour.
  2. Le Français Romain Bardet met un terme à sa saison décevante

    Le Français Romain Bardet met un terme à sa saison décevante

    Le coureur cycliste Romain Bardet ne disputera plus d'épreuve cette saison, a annoncé vendredi la formation AG2R La Mondiale du dernier vainqueur du maillot à pois du Tour de France. "La compétition telle que je veux la pratiquer nécessite de la fraîcheur dans tous les domaines", a reconnu le leader de l'équipe WorldTour sur le site de son équipe. "Je vais profiter des prochaines semaines pour me reposer, tout en continuant à m'entretenir physiquement et à définir les contours d'une saison 2020 qui s'annonce d'ores et déjà très excitante.”
  3. Mathieu van der Poel frappe d’entrée lors de l’Artic Race

    Mathieu van der Poel frappe d’entrée lors de l’Artic Race

    Le Néerlandais Mathieu van der Poel (Corendon-Circus) n'a pas manqué son retour sur la route. Le récent champion d'Europe de mountaibike, qui a ajoiuté trois succès en Coupe du monde de VTT à son palmarès cette saison, n'avait plus roulé en course sur le bitume depuis le 21 avril et sa victoire mémorable dans l'Amstel Gold Race. Van der Poel s'est imposé dans la 1e étape de l'Artic Race cycliste (2.HC) jeudi en Norvège.