Plein écran
© belga

Le monde du sport félicite Tom Boonen

En s'adjugeant dimanche son quatrième Paris-Roubaix, Tom Boonen a conforté sa place de numéro un mondial au classement UCI WorldTour publié dimanche. Le coureur belge, qui s'était emparé de la première place la semaine dernière après sa victoire au Tour des Flandres, totalise désormais 366 points. Il a porté son avance sur son dauphin, l'Australien Simon Gerrans (vainqueur du Tour Down Under et de Milan-Sanremo) de 56 à 156 points. Une victoire largement saluée par de nombreux sportifs.

Wilfried Peeters: "C'est phénoménal"
"Cette victoire de Tom Boonen, je la considère comme un des plus beaux numéros jamais accomplis avec cette équipe", s'est réjoui le directeur sportif d'Omega Pharma-Quick.Step, Wilfried Peeters, dimanche après la 110e édition de Paris-Roubaix. "Réaliser un solo de presque 60 km, maintenir à distance les équipes Sky et BMC et se battre pour atteindre la minute d'avance afin faire perdre courage aux autres: c'est phénoménal".


"Nous avions soigneusement choisi notre moment pour attaquer. D'abord, avec Guillaume Van Keirsbulck, nous étions la seule équipe du top représentée dans le groupe des 12 échappés. Quand il a été littéralement éliminé, nous avons commencé la course. Nous avons discuté pour voir si nous tentions quelque chose dès que le vent serait favorable. Avec un vent de côté, Sylvain Chavanel a tenté sa chance. Le but était que Boonen le rejoigne, mais notre Français a été victime d'une crevaison".

"Ensuite Boonen est rapidement passé seul en tête. Nous pensions que Juan Antonio Flecha pouvait être un bon compagnon d'échappée car nous étions encore loin de l'arrivée, mais quand il a été repris, nous ne pouvions évidement plus nous relever. Tu n'abandonnes pas un avantage de 45 secondes. Comme Johan Museeuw l'avait fait, Tom Boonen a roulé de manière extrêmement intelligente. Nous avons mis la concurrence sous pression et avons fait attention à ce que l'écart ne baisse pas. Cette quatrième victoire est sans aucun doute la plus impressionnante des quatre" .

Franco Ballerini: "Ne jamais enterrer quelqu'un trop vite"
Franco Ballerini en 1995 et 1998. Johan Museeuw en 1996, 2000 et 2002. Andrea Tafi en 1999, Servais Knaven en 2001 et Tom Boonen en 2005, 2008, 2009 et 2012: Patrick Lefevere a vu 11 fois en 21 ans un coureur de son équipe remporter Paris-Roubaix.

"C'est phénoménal", a déclaré, ravi, le manager de l'équipe Omega Pharma-Quick.Step. "Après beaucoup de ces victoires, j'ai pensé que cela n'arriverait plus. Mais encore une fois nous sommes parvenus à nous adjuger l'Enfer du Nord. Après avoir un jour réussi à placer Gianluca Bortolami et Andrea Tafi sur le podium aux côtés de Johan Museeuw, nous avons même cru un moment placer à nouveau deux hommes sur le podium aujourd'hui. Cependant Niki Terpstra a explosé.
Mais pas de regret, car avec Tom Boonen nous avons évidement réussi un grand numéro. Je n'ai jamais vu Tom Boonen savoir rouler aussi vite qu'aujourd'hui, y compris sur les pavés".

"Les leçons que je tire de ce superbe printemps? Ne jamais considérer quelqu'un comme fini trop vite. Et que nous sommes occupés à réaliser une supersaison en tant qu'équipe. Il n'était pas possible de faire pire qu'en 2011. cela aurait pu peut-être signifié la fin de notre projet. Mais la roue tourne et maintenant tout le monde se surpasse".

Les sportifs félicitent Tom sur Twitter
De nombreux sportifs ont également tenu à féliciter Boonen et se sont exprimés sur Twitter. Aperçu.

Lance Armstrong: "Félicitations Tom Boonen pour une nouvelle extraordinaire victoire dans Paris-Roubaix, la quatrième de sa carrière. Très impressionnant".

Mark Cavendish: "il n'y a pas de mots pour décrire le respect que j'ai pour la course victorieuse de Tom Boonen. Il était d'une classe à part".

Sven Nys: "Extraordinaire. Le Sportif de l'Année, Vélo de Cristal, Flandrien,... Tous les prix sont pour lui. Félicitations Tom"

Damien Broothaerts: "Phénoménal Boonen"

Thibaut Courtois: "Chapeau bas devant Tom Boonen! Quel solo, il n'y a pas de mots pour cela! Félicitations"

Pieter Loridon: "Le plus grand en course et à côté"

Jens Voigt: "Wauw Tom, respect. C'est une victoire avec classe, détermination et passion. J'ai adoré regarder cela"

Tomas Van den Spiegel: "Super Tom Boonen! En espérant une cinquième l'an prochain, comme ça Roger De Vlaeminck sera enfin dépassé"

Jasmine Vangrieken: "Quel grand Boonen! Joli! Je pense qu'il (NDLR: Johan Vansummeren) sera un peu déçu. Je suis quand même fier de lui".

Bradley Wiggins: "Incroyable Boonen! Mais quelle légende est Flecha. Un mois après sa main cassée il est dans le final de Roubaix"

Levi Leipheimer: "C'était quelque chose de très spécial".

  1. Simon Yates remporte la 15e étape, Alaphilippe reste en jaune

    Simon Yates remporte la 15e étape, Alaphilip­pe reste en jaune

    Le Britannique Simon Yates (Mitchelton-Scott) a remporté en solitaire la 15e étape du Tour de France dimanche entre Limoux et le Prat d’Albis, à Foix (185 km). Yates était membre de l’échappée au long cours du jour. Il s’est isolé en tête au début de l’ascension finale. Le Français Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) a pris la deuxième place à 33 secondes, devant l’Espagnol Mikel Landa (Movistar). Le Français Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), distancé, a pu sauver son maillot jaune.
  1. Pinot triomphe au Tourmalet, Alaphilippe  impressionne et conserve son maillot jaune
    Play

    Pinot triomphe au Tourmalet, Alaphilip­pe impression­ne et conserve son maillot jaune

    Le Français Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) a remporté la 14e étape du Tour de France entre Tarbes et le col du Tourmalet (117,5 km), samedi. Pinot s’est extrait d’un petit groupe dans les derniers mètres de l’ascension finale. Il s’est imposé devant le maillot jaune Julian Alaphilippe, qui conforte sa première place au général. Le Néerlandais Steven Kruijswijk (Jumbo-Visma) a pris la troisième place. Le Britannique Geraint Thomas (Ineos), deuxième du général, a été distancé et a concédé une trentaine de secondes à Alaphilippe.
  2. Wout van Aert pourrait quitter l'hôpital lundi: "Il s'en sort bien vu les circonstances”

    Wout van Aert pourrait quitter l'hôpital lundi: "Il s'en sort bien vu les circonstan­ces”

    Victime d'une lourde chute vendredi durant le contre-la-montre du Tour de France, Wout van Aert (Jumbo-Visma) pourrait être autorisé à quitter l'hôpital lundi. "Wout s'en sort bien vu les circonstances”, a déclaré son directeur sportif Nico Verhoeven. "La saison sur route est officiellement terminée. Le chirurgien a évoqué une période de revalidation de deux mois. Wout voit les choses différemment".