Ben Weyts.
Plein écran
Ben Weyts. © BELGA

Le Tour des Flandres en grand danger? “La chance semble faible pour qu'il soit maintenu”

Le ministre flamand des Sports Ben Weyts craint que l'événement cycliste du Tour des Flandres, prévu le 5 avril, ne puisse se tenir, a-t-il déclaré vendredi à l'entrée d'un Conseil des ministres flamands.

"Nous avons pris de nous-mêmes l'initiative hier (jeudi) d'annuler de grandes et petites manifestations et de ne pas attendre une éventuelle interdiction", a souligné M. Weyts. Jusqu'au 3 avril, aucun événement sportif ne peut plus avoir lieu, afin de contenir la propagation du nouveau coronavirus. 

Le Tour des Flandres se tient deux jours plus tard, le 5 avril. "Je ne suis pas optimiste, la chance semble faible pour qu'il soit maintenu”, a glissé le ministre flamand. "Nous évaluons bien entendu la situation au fur et à mesure mais je pense que l'organisateur Flanders Classics souhaite une clarté le plus vite possible et nous voulons la fournir dès que possible.”

  1. Plus de courses cyclistes en Belgique jusqu'au 1er juin inclus

    Plus de courses cyclistes en Belgique jusqu'au 1er juin inclus

    La Cellule de coordination interfédérale de la fédération belge (Belgian Cycling), de la fédération francophone (FCWB) et de la fédération flamande (Cycling Vlaanderen) a décidé de suspendre toutes les courses cyclistes dans notre pays jusqu'à nouvel ordre jusqu'au 1er juin 2020 inclus. Le cyclisme belge, en annonçant cette mesure vendredi, ne fait que suivre la décision similaire prise précédemment par l'Union cycliste internationale (UCI) en raison de la pandémie de Covid-19.
  2. Evenepoel, Van Avermaet et van Aert au départ du Tour des Flandres virtuel dimanche

    Evenepoel, Van Avermaet et van Aert au départ du Tour des Flandres virtuel dimanche

    Dimanche, la "fête nationale" flamande du vélo devait se dérouler à l'occasion du 104e Tour des Flandres. La pandémie de Covid-19 et les mesures de confinement que le gouvernement fédéral a été contraint de prendre en ont décidé autrement. À défaut de pouvoir encourager leurs champions au bord de la route, les amateurs de cyclisme pourront se consoler en assistant dans leur fauteuil à la première édition virtuelle de la course.