Plein écran
© photo_news

Les aveux de Riccardo Ricco lui auront coûté sa place

Alors que le coureur italien Riccardo Ricco a pu quitter l'hôpital de Modène après y avoir été admis dans un état critique il y a dix jours, son équipe de Vacansoleil-DCM a annoncé samedi son licenciement pour avoir "violé le règlement intérieur de la formation".

Riccardo Ricco, de retour de suspension pour dopage, s'était vu octroyer une nouvelle chance chez Vacansoleil, mais l'Italien aurait avoué avoir eu recours à une transfusion sanguine, cause de son état de santé préoccupant début février.
 
Son équipe, tout comme la justice italienne et le Comité Olympique italien (CONI), avait ouvert sa propre enquête, plaçant Riccardo Ricco comme non-actif dans un premier temps.
 
Après avoir entendu le coureur pour qu'il fournisse des explications, Vacansoleil a décidé de licencier Riccardo Ricco.
 
Si son état de santé n'inspire plus d'inquiétudes, Ricco risque une suspension à vie ainsi que de 3 mois à 3 ans de prison. (belga/7sur7)

  1. Vinokourov et Kolobnev acquittés des faits de corruption sur Liège-Bastogne-Liège en 2010

    Vinokourov et Kolobnev acquittés des faits de corruption sur Liè­ge-Bastogne-Liè­ge en 2010

    Les anciens coureurs cyclistes Alexandr Vinokourov et Alexandr Kolobnev ont été acquittés mardi par le tribunal correctionnel de Liège de faits de corruption. Ils étaient suspectés dans le cadre de la victoire de la course Liège-Bastogne-Liège en 2010 qui s’était disputée entre eux. Ils encouraient des peines de six mois de prison. Dans une analyse de 25 pages, le tribunal a considéré qu’il existait des doutes sur les trois points sur lesquels les accusations du ministère public reposaient.