Martin Maes, vice-champion du monde de VTT, suspendu suite à la prescription d'un produit interdit

Martin Maes, vice-champion du monde de descente aux Mondiaux 2018 de VTT, a été suspendu 90 jours par l'Union cycliste internationale (UCI) en raison "d'une violation non-intentionnelle du Règlement Antidopage (RAD)". C'est ce que l'UCI a annoncé mercredi.

Plein écran
Martin Maes © FB Martin Maes

L'UCI a annoncé la nouvelle de la suspension mercredi, mais la sanction de 90 jours a débuté le 13 mai. L'affaire concerne une violation des règles antidopage pour la présence d'une substance interdite, le probénécide - qui figure dans la catégorie des "diurétiques et agents masquant" - dans des échantillons collectés les 24 et 31 mars 2019.

Résultats annulés

Ces jours-là, Maes avait remporté les deux premières manches de l'Enduro World Series de mountainbike, l'officieuse Coupe du monde en catégorie enduro. Ces deux résultats sont annulés. Cela ne concerne en revanche pas les résultats obtenus lors de la 3e manche, où il a été testé négatif, a précisé l'UCI.

Prescription d’un médecin de course

Selon Maes et son équipe GT Factory Racing, le médicament avait été prescrit par un médecin de course officiel après une chute lors d'une épreuve de préparation en Nouvelle-Zélande, où il a contracté une infection à la jambe potentiellement mortelle. Le médecin a confirmé l'histoire par écrit et a confié qu'il ne savait pas, comme Maes, que le produit figurait sur la liste des substances interdites. 

Maes, 22 ans, avait fait sensation l'an dernier en remportant la dernière manche de Coupe du monde de descente à La Bresse pour ses débuts et en se classant 2e du championnat du monde à Lenzerheide.

“Je suis sans mot”

Le cycliste belge ne nie pas les faits. Il a effectivement eu recours, sans le savoir, au probénécide pour soigner une blessure dangereuse. Maes ne comprend donc pas cette suspension. “Je suis sans mot”, s’est indigné Maes sur le site de son équipe GT Bicycles. 

“Depuis 2013, ma vie toute entière est dédiée au vélo et je me suis entraîné très dur pour réaliser mes rêves. Il y avait urgence pour soigner cette infection. Nous n’avons pas vérifié deux fois la prescription du médecin. C’est notre unique erreur. Je dois désormais faire face à cette situation, m’entraîner encore plus dur et revenir très vite pour transformer cette frustration en plaisir sur le vélo.”

Plein écran
Martin Maes © You Tube
  1. Pinot triomphe au Tourmalet, Alaphilippe  impressionne et conserve son maillot jaune
    Play

    Pinot triomphe au Tourmalet, Alaphilip­pe impression­ne et conserve son maillot jaune

    Le Français Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) a remporté la 14e étape du Tour de France entre Tarbes et le col du Tourmalet (117,5 km), samedi. Pinot s’est extrait d’un petit groupe dans les derniers mètres de l’ascension finale. Il s’est imposé devant le maillot jaune Julian Alaphilippe, qui conforte sa première place au général. Le Néerlandais Steven Kruijswijk (Jumbo-Visma) a pris la troisième place. Le Britannique Geraint Thomas (Ineos), deuxième du général, a été distancé et a concédé une trentaine de secondes à Alaphilippe.