Plein écran
© BELGA

Mathieu van der Poel irrésistible à Wachtebeke

Mathieu van der Poel (Corendon-Circus), 24 ans a remporté pour la deuxième fois d'affilée le cyclocross de Wachtebeke, samedi devant près de 10.000 spectateurs au Domaine Provincial du Puyenbroeck. 

Le Néerlandais qui s'est définitivement isolé en tête dès la mi-course, est ainsi demeuré invaincu en six courses cette saison. Avec lui le public est contraint de surtout se passionner pour ce qui se passe derrière le petit fils de feu Raymond Poulidor. C'est Tim Merlier qui a conquis la deuxième place à 14 secondes du vainqueur, devant Quinten Hermans, troisième à 23 secondes.

"Le rythme était élevé dès le départ", a commenté Mathieu van der Poel à sa descente du podium. "Mais surtout il y a eu une chute que j'ai réussi à éviter, et ensuite pas mal de confusion. Ce qui m'a incité à prendre les devants pour me mettre à l'abri d'un incident de course".

Le Néerlandais n'a en tout cas pas épargné ses forces en vue de la bataille de dimanche à Coxyde, en, Coupe du monde. "Non, ce n'est pas mon genre. Je prends toujours le départ pour gagner", a-t-il assuré. "Parce que toutes les courses sont importantes, et d'ailleurs retransmises à la télévision, premièrement, mais aussi parce que c'est tellement agréable. Ce sera donc encore mon objectif demain à Coxyde. Les gens croient que c'est facile, mais ils se trompent. Je dois à chaque fois y aller à fond pendant une heure, même si aujourd'hui (samedi, ndlr), le parcours n'était pas tellement exigeant", a admis Van der Poel.

Plein écran
© BELGA

Tim Merlier (Creafin-Fristadts) était lui satisfait de sa deuxième place. "J'ai été laché à la régulière, puis j'ai commis une faute en tentant de revenir sur Mathieu", a-t-il reconnu. "Je me suis retrouvé à dix secondes, et ne pouvais plus espérer l'emporter. Mais je suis quand même très content. D'autant que j'aurais pu passer le week-end à l'hôpital après ma chute lors du parcours de reconnaissance, sans compter ce saut de chaîne peu après le départ. Terminer deuxième représente un exploit dans ces conditions. Pour l'emporter j'aurais dû être devant pour le sprint, ce qui n'était pas le cas...”

"C'était important de monter sur le podium", estimait pour sa part Quinten Hermans (Telenet-Baloise Lions), troisième. "C'est quand même déjà la septième fois depuis le début de la saison, après Eeklo, Pelt, Kruibeke, Gieten, Boom et Beringen. "Je ne pouvais de toute façon pas espérer mieux parce que même si j'avais réussi à tenir sa roue, Tim (Merlier) m'aurait devancé au sprint. Van der Poel était lui au-desus du lot. Au début il m'a un peu bousculé et s'est excusé. Mais c'est son état de fraîcheur qui est impressionnant. On dirait qu'il ne fournit aucun effort. Coxyde était un peu dans ma tête mais pas trop, car cette course était quand même télévisée. Et puis monter sur le podium me procure à chaque fois beaucoup de plaisir...”

Plein écran
© BELGA
  1. Julian Alaphilippe élu Vélo d'Or 2019

    Julian Alaphilip­pe élu Vélo d'Or 2019

    Julian Alaphilippe a remporté le Vélo d'Or 2019, récompense décernée par le mensuel français 'Vélo Magazine' au meilleur cycliste de la saison. Le coureur de l'équipe belge Deceuninck - Quick-Step a devancé le Colombien Egan Bernal, vainqueur du Tour de France, et le Slovène Primoz Roglic, lauréat du Tour d'Espagne. Le puncheur de 27 ans est le premier Français au palmarès depuis Laurent Jalabert en 1995 et succède au palmarès à l'Espagnol Alejandro Valverde.