Plein écran
© BELGA

Mike Teunissen s’impose au sprint à Bruxelles

Mise à jourMike Teunissen est le premier maillot jaune du Tour de France 2019. Le coureur néerlandais de Jumbo-Visma a enlevé la première étape, une boucle de 194 km avec départ et arrivée à Bruxelles. Il s’est imposé au sprint devant le Château Royal de Laeken, devant le Slovaque Peter Sagan (BORA-hansgrohe) et l’Australien Caleb Ewan (Lotto Soudal). Oliver Naesen (AG2R La Mondiale) a terminé 8e et premier Belge.

Comme jeudi lors de la présentation des équipes, le soleil et la foule étaient au rendez-vous aux abords de la Place Royale pour le départ du 106e Tour de France. Avant les premiers coups de pédales, ce furent des “Eddy, Eddy!” qui venaient du public à chaque passage d’Eddy Merckx. 

Passage par la Grand’Place

Le peloton s’est élancé à midi de la rue Montagne de la Cour, est passé par la Grand’ Place avant le départ réel donné Boulevard Mettewie à Molenbeek sur le coup de 12h26. La course s’animait très tôt. Quatre coureurs, les Belges Greg Van Avermaet (CCC) et Xandro Meurisse (Wanty-Gobert), le Danois Mads Würtz (Katusha Alpecin) et l’Erythréen Natnael Berhane (Cofidis) sortaient du peloton après 3 km, pour prendre une avance qui montait vite à 3 minutes.

Mur de Grammont

Le quatuor de tête fut le premier à aborder la première côte du jour, le Mur de Grammont (3e catégorie, 1,2 km à 7,8 % de moyenne), haut-lieu des classiques flandriennes, après 43,5 km de course. Van Avermaet passait en tête au sommet du ‘Muur’, prenant les deux premiers points au Grand Prix de la Montagne. Quelques bornes plus loin, Meurisse franchissait le premier le sommet du Bosberg (4e catégorie, 1 km à 6,7 % de moyenne), seconde côte du jour et autre lieu mythique du printemps cycliste, devant Van Avermaet. Assuré de prendre le maillot à pois à l’arrivée, le champion olympique coupait alors son effort, laissant ses trois compagnons d’échappée poursuivre sans lui. Le peloton était alors à 2:20. L’avance des fuyards allait alors diminuer, jusqu’au regroupement général, après 124 km de course.

Sprint intermédiaire

Un kilomètre plus loin, le Slovaque Peter Sagan (BORA-Hansgrohe) s’adjugeait le premier sprint intermédiaire du Tour 2019, aux Bons Villers, devant l’Italien Sonny Colbrelli (Bahrain-Merida) et Greg Van Avermaet. Le triple champion du monde, en quête d’un 7e maillot vert (un record), prenait les 20 premières unités du classement par points.

Rossetto devant le Lion de Waterloo

Le Français Stéphane Rossetto (Cofidis) attaquait ensuite à 58 km de l’arrivée. Il prit 1:30 d’avance, mais ne put résister au retour du peloton. Derrière, Jakob Fuglsang (Astana), un des favoris du Tour, chutait à une vingtaine de kilomètres de l’arrivée. 

Nouvelle chute

Le Danois continuait, accompagné de ses coéquipiers, mais était touché sur le côté droit et au visage. Nouvelle chute peu avant la flamme rouge. Cette fois, c’est le Néerlandais Dylan Groenewegen (Jumbo-Visma), un des candidats à la victoire à Laeken, qui valsait par terre.

Teunissen, le “poisson-pilote”

Ce fut un autre Néerlandais de Jumbo-Visma, Mike Teunissen, qui s’adjugeait le sprint final, s’imposant de justesse devant Peter Sagan. L’Australien Caleb Ewan (Lotto Soudal) prenait la 3e place. Poisson-pilote attitré de Groenewegen, Teunissen, vainqueur de Paris-Roubaix espoirs en 2014, a décroché à 26 ans la 6e victoire de sa carrière, et la plus prestigieuse. Il est le premier Néerlandais porteur du maillot jaune depuis Erik Breukink en 1989, et le 18e coureur néerlandais vêtu de jaune.

Le Tour restera à Bruxelles dimanche pour la 2e étape, un contre-la-montre de 27,6 km dans les rues de la capitale.

Plein écran
© BELGA
Plein écran
© AP
Plein écran
© Photo News
Plein écran
© Photo News
Plein écran
Mike Teunissen (à droite) © Photo News
Plein écran
© Photo News
  1. Raymond Poulidor est décédé à l’âge de 83 ans
    Play
    MISE À JOUR

    Raymond Poulidor est décédé à l’âge de 83 ans

    L’une des figures les plus populaires du cyclisme, Raymond Poulidor s’est éteint à l’âge de 83 ans, rapporte l’Equipe mercredi. Hospitalisé depuis le 8 octobre dernier en raison d’une grande fatigue, l’ancien coureur français est décédé à Saint-Léonard-de-Noblat dans sa commune du limousin, mercredi à 2 heures du matin, écrit le quotidien sportif français. Raymond “était très fatigué depuis le dernier Tour de France”, avait expliqué son épouse il y a quelques semaines.
  2. Six jours de Gand: la course arrêtée après une nouvelle chute, Thijssen emmené à l’hôpital
    Mise à jour

    Six jours de Gand: la course arrêtée après une nouvelle chute, Thijssen emmené à l’hôpital

    La première soirée de la 79e édition des Six Jours de Gand de cyclisme sur piste a été arrêtée mardi soir à la suite de la lourde chute du Belge Gerben Thijssen dans le super sprint. Resté inconscient un moment après une chute qui a aussi impliqué le Danois Oliver Wulff Frederiksen, il a reçu des premiers soins avant d’être emmené à l’hôpital pour des examens complémentaires.