Plein écran
Elia Viviani, champion d'Europe à Alkmaar, en 2019. © ANP

Minsk accueillera le premier "Super Euro" de cyclisme

L'Union cycliste européenne (UEC) a désigné la capitale de la Biélorussie Minsk comme ville organisatrice du premier Super Euro de cyclisme du 1er au 15 août 2021. Six disciplines cyclistes se disputeront les titres européens à Minsk durant cette quinzaine.

Seront ainsi réunis les Championnats d'Europe (élites, U23 et juniors) sur route, piste, BMX Racing, BMX freestyle, mountainbike et Gran Fondo (départ en masse) lors d'un seul et même rendez-vous. Le tout sur le même principe que l'UCI avec son nouveau format de Super Championnat du monde les années pré-olympiques.

L'UEC veut organiser l'événement tous les quatre ans. "La création de cette compétition est un tournant. Ce qui semblait un projet ambitieux il y a quelques mois à peine est maintenant devenu réalité ", a déclaré le président Rocco Cattaneo. L'UEC espère que les Championnats d'Europe combinés généreront une large couverture télévisuelle en Europe et au-delà.

Pour rappel, Minsk a accueilli les Jeux européens en juin dernier. La capitale biélorusse a également l'habitude de recevoir, grâce à son vélodrome, de grandes compétitions sur piste telles que des manches de Coupe du Monde ou le Mondial en 2013. En 2018, la première édition des Championnats Européens de Glasgow avaient déjà permis d'organiser dans un même lieu et en l'espace de dix jours les épreuves cyclistes sur route, piste, mountainbike et BMX pour les couronnes continentales.

  1. Laurens Sweeck s'adjuge le classement final du Superprestige

    Laurens Sweeck s'adjuge le classement final du Superpres­ti­ge

    Laurens Sweeck a remporté, samedi, en solitaire la dernière manche du 38e Superprestige de cyclocross à Middelkerke en 1 heure, 2 minutes et 30 secondes. Alors qu'il n'a glané qu'une seule course sur les sept cross disputés, le coureur de chez Pauwels Sauzen-Bingoal en profite pour devancer son coéquipier Eli Iserbyt au classement final. Il succède ainsi au palmarès au Néerlandais Mathieu van der Poel, vainqueur l'an dernier de ce challenge de régularité.