Plein écran
© AFP

Philippe Gilbert déçu de son absence au Tour de France: “J’étais très motivé à revenir cette année”

MISE A JOURPhilippe Gilbert n’aura qu’un statut de remplaçant dans la sélection de son équipe Deceuninck - Quick-Step pour le Tour de France. La nouvelle a été officialisée ce mercredi matin via un communiqué.

C’est officiel, le Belge ne prendra pas part à la Grande Boucle 2019. Le Belge serait très déçu de cette décision qui ne serait que purement sportive. L’édition qui prend son départ de Bruxelles pour rendre hommage à Eddy Merckx, aurait été l’occasion d’ajouter une dixième participation au Tour de France pour le Liégois. 

Son meilleur résultat au classement général reste une 36e place en 2011, année où il a remporté sa seule victoire sur le Tour, la 1e étape au Mont Des Alouettes revêtu du maillot de champion de Belgique, et endossé le maillot jaune le temps d’une journée. Philippe Gilbert n’a pas terminé les deux dernières éditions de l’épreuve.

Gilbert décu

Dans une réaction sur Twitter, il se dit déçu mais souhaite en même temps beaucoup de succès à ses coéquipiers: “C’est avec une grande déception que je dois annoncer que je ne participerai pas au Tour. Après ma chute et ma sortie prématurée l’an dernier, j’étais très motivé à revenir cette année. Cela aurait été mon 10e Tour, mais malheureusement, je vais devoir reporter ces plans.”

“Au cours des prochaines semaines, je serai le supporter numéro un de l’équipe. Je souhaite bonne chance à tous mes coéquipiers et je suis confiant que les gars rapporteront de beaux résultats”, a écrit le vainqueur du dernier Paris-Roubaix.

Mas leader, Alaphilippe et Viviani pour des victoires d’étapes

L’Espagnol Enric Mas, deuxième de la Vuelta 2018, sera le leader pour le classement général. Le sprinter italien Elia Viviani (déjà vainqueur au Giro et à la Vuelta) sera chargé des succès d’étapes. Une mission confiée aussi au Français Julian Alaphilippe. L’an dernier, le N.1 au classement UCI a remporté deux étapes et le maillot à pois du meilleur grimpeur. L’équipe sera également composée de Kasper Asgreen, Dries Devenyns, Yves Lampaert, Michael Morkov, Max Richeze.

“Avec un groupe aussi fort, il était très difficile de ne choisir que huit coureurs. C’est dommage que quelqu’un comme Philippe Gilbert ne soit pas là. Mais nous pensons qu’il s’agit d’une équipe très équilibrée”, a déclaré le directeur-sportif Tom Steels. “Nous avons trois leaders avec lesquels nous pouvons gagner des étapes dans différents domaines et jouer un rôle dans le classement général. C’est un exercice difficile, mais avec cette sélection et notre expérience, nous pouvons réussir dans de nombreuses étapes.”

Le journal français l’Equipe rappelle que Philippe Gilbert n’a toujours pas prolongé son contrat mais souhaite resigner pour deux ans.

  1. Julian Alaphilippe surprend tout le monde au contre-la-montre et conforte son maillot jaune

    Julian Alaphilip­pe surprend tout le monde au con­tre-la-mon­tre et conforte son maillot jaune

    Le maillot jaune Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) s’est adjugé le contre-la-montre de Pau (27,2 km), 13e étape du Tour de France, vendredi. Le Français s’est imposé devant le Britannique Geraint Thomas (Ineos), deuxième à 14 secondes. Un épatant Thomas De Gendt (Lotto Soudal) a pris la troisième place à 14 secondes. L’étape a aussi été marquée par la chute et l’abandon de Wout van Aert (Jumbo-Visma).