Plein écran
Primoz Roglic impressionne enore sur le Giro. © Photo News

Primoz Roglic écoeure Campenaerts et assomme le Giro

Enorme déception pour Victor Campenaerts sur les routes du Tour d’Italie. Le champion d’Europe du contre-la-montre et recordman de l’heure a longtemps cru tenir la victoire sur la neuvième étape du Giro, mais il échoue à la deuxième place pour 11 petites secondes. D’autant plus frustrant pour le coureur belge qu’il avait changé de vélo à moins de deux kilomètres de la ligne d’arrivée. Et c’est encore Primoz Roglic qui a fait sensation sur le contre-la-montre disputé entre Riccione et Saint-Marin.  Déjà vainqueur de la première étape, le Slovène a remis ça et il a mis un sérieux coup sur la tête de ses principaux rivaux annoncés pour la victoire finale. Si Vincenzo Nibali limite la casse en concédant un peu plus d’une minute, Simon Yates et Miguel Angel Lopez ont peut-être abandonné tout espoir de victoire finale, ce dimanche, puisqu’ils ont tous les deux perdu plus de trois minutes sur le vainqueur du jour. Mission accomplie en revanche pour Valerio Conti qui conserve son maillot rose de leader à la veille de la journée de repos. 

La route grimpait légèrement sur les 22 premiers kilomètres avant que la pente s’accentue sur la partie finale (6,5 %) pour arriver dans la plus ancienne république d’Europe. Roglic l’a emporté avec un chrono de 51:52.pour devancer Victor Campenaerts de 11 secondes. Le détenteur du record du monde de l’heure a été victime d’un saut de chaîne à 1,5 km de l’arrivée et a été contraint de changer de vélo. Une manoeuvre qui lui a coûté de fatales secondes.

Sous la pluie, variant d’intensité mais souvent forte, Vicenzo Nibali, double vainqueur du Giro (2013 et 2016), a lâché 1:05 à Roglic. L’Italien s’est classé quatrième derrière le Néerlandais Bauke Mollema, troisième de l’étape à 1 minute du Slovène.

En revanche, deux des grimpeurs en lice pour la victoire finale ont failli. Le Britannique Simon Yates, parti plus vite que Nibali, s’est écroulé dans la montée finale et a déboursé 3:11. à Roglic. Le Colombien Miguel Angel Lopez (3e du Giro 2018) a abandonné pour sa part près de quatre minutes au Slovène.

L’Italien Valerio Conti (UAE Team Emirates) conserve le maillot rose de leader au classement général avant la première journée de repos lundi. Les coureurs reprendront la route mardi avec une 10e étape longue de 145 km entre Ravenne et Modène.