Plein écran
Remco Evenepoel aimerait découvrir le cyclocross. © BELGA

Remco Evenepoel, bientôt dans les labourés?

Le phénomène du cyclisme belge envisage (sérieusement?) une tentative sur le cyclocross. 

Sa deuxième saison chez les pros va bientôt débuter, mais en attendant qu’elle prenne son envol, le mois prochain, en Argentine, Remco Evenepoel est attentif à ce qu'il se passe ailleurs. Il s’est même invité sur un Facebook Live de Sporza en compagnie de Sven Vanthourenhout, ancien cyclocrossman et désormais sélectionneur national de la spécialité. 

Avec une question précise à l’égard de l’ancien champion de Belgique espoir de la discipline: “Sven me donneras-tu un entraînement de cyclocross l’hiver prochain?”, demande la jeune sensation du peloton. “Remco m’a déjà posé la question à plusieurs reprises”, révèle Sven Vanthourenhout. “Et on tentera de fixer un rendez-vous l’hiver prochain”, ajoute-t-il. 

En vue de permettre à Remco Evenepoel de se tester sur un cyclocross, en compétition? “Il a effectivement employé le mot ‘course’. Il aimerait une fois courir un cyclocross. Même si je pense que c’est plutôt une boutade qu’un objectif réaliste”, conclut le sélectionneur qui, dans tout juste deux semaines, aura la délicate mission d’emmener une équipe belge sur le circuit des championnats du monde, à Dübendorf, en Suisse, pour contrer les ambitions de l’inarrêtable Mathieu van der Poel. 

Plein écran
Avant de prodiguer quelques conseils à Remco Evenepoel, l'hiver prochain, Sven Vanthourenhout tentera d'emmener l'équipe belge vers le titre mondial, contre l'imbattable Mathieu van der Poel, le 2 février prochain, en Suisse. © Photo News
  1. Laurens Sweeck s'adjuge le classement final du Superprestige

    Laurens Sweeck s'adjuge le classement final du Superpres­ti­ge

    Laurens Sweeck a remporté, samedi, en solitaire la dernière manche du 38e Superprestige de cyclocross à Middelkerke en 1 heure, 2 minutes et 30 secondes. Alors qu'il n'a glané qu'une seule course sur les sept cross disputés, le coureur de chez Pauwels Sauzen-Bingoal en profite pour devancer son coéquipier Eli Iserbyt au classement final. Il succède ainsi au palmarès au Néerlandais Mathieu van der Poel, vainqueur l'an dernier de ce challenge de régularité.