Plein écran
Sanne Cant célèbre la victoire © BELGA

Sanne Cant championne de Belgique pour la 11e fois, Thibau Nys champion junior

Mise à jourSanne Cant a dépassé Roland Liboton samedi en décrochant à Anvers son 11e titre de championne de Belgique d'affilée (pour 10 à Liboton entre 1980 et 1989). À 29 ans, elle ne compte pourtant pas s'arrêter là.

La championne du monde a juste trébuché sur une motte de boue devant mettre pied à terre en début de course, mais ce fut peut-être la seule résistance qu'aura connu Sanne Cant qui s'est rapidement portée seule en tête.

"Je me suis retrouvé dans une mauvaise trace en début de course, mais je suis rapidement revenue dans mon rythme", a commenté Sanne Cant. "Cela paraît très simple, mais cela ne l'est pas en réalité. Un course doit toujours se courir et d'autant plus que c'est un championnat de Belgique. Il ne faut pas faire trop de fautes et c'est ce que j'ai réussi à faire encore aujourd'hui. Je ne suis pourtant pas encore super. Mon entourage et moi-même avons misé sur le championnat du monde. Et je pars en stage en Espagne pour peaufiner ma condition".
Les championnats du monde auront lieu les 1er et 2 février à Dübendorf en Suisse.

Thibau Nys, titré chez les juniors

Plein écran
Thibau Nys © BELGA

Vingt-cinq ans après son illustre père Sven, Thibau Nys, 17 ans, a décroché le titre de champion de Belgique de cyclocross samedi à Anvers chez les juniors. Dominateur sur le circuit chez les jeunes, avec 16 victoires désormais en 18 courses, le coureur de AA Drink-Yong Lions, l’équipe de formation de son père, rêve désormais d’un titre mondial à son palmarès où figure déjà un titre de champion d’Europe.

“C’est ma 16e victoire de la saison, mais je veux en ajouter encore au moins une au championnat du monde”, a commenté Thibau Nys qui a avoué n’avoir pas eu une journée facile samedi. “Un titre, tu ne le reçois jamais en cadeau. Si j’ai gagné relativement facilement des courses jusqu’ici, sans faire trop d’efforts parfois, ce ne fut vraiment pas le cas aujourd’hui. J’ai dû me battre contre moi-même, le parcours et les adversaires. Ils n’étaient jamais vraiment loin et j’ai dû tout donner jusqu’au bout. J’ai même eu du mal un moment à suivre le rythme de Lennert Belmans, mais je me suis accroché même si j’ai connu un passage difficile dans le sable. À mi-parcours, j’ai pu prendre la course en mains et j’ai creusé seulement un écart. C’était une course difficile”.

  1. Un gros numéro et une nouvelle victoire pour Remco Evenepoel
    Play
    Tour d'Algarve

    Un gros numéro et une nouvelle victoire pour Remco Evenepoel

    Nouvelle sensation en Algarve: désigné comme le grand favori à la victoire finale, Remco Evenepoel était surtout attendu sur le contre-la-montre de dimanche, il n’a pas attendu pour frapper. Le Belge s’est imposé dans l’étape-reine de l’épreuve portugaise grâce à une attaque tranchante placée à 500 mètres de la ligne d’arrivée et prend déjà la tête du classement général. L’Allemand Maximilian Schachmann a bien essayé de revenir, mais se contente de la seconde place, Dan Martin complète le podium de cette deuxième étape.