Plein écran
© REUTERS

Simon Yates remporte la 15e étape, Alaphilippe reste en jaune

Le Britannique Simon Yates (Mitchelton-Scott) a remporté en solitaire la 15e étape du Tour de France dimanche entre Limoux et le Prat d’Albis, à Foix (185 km). Yates était membre de l’échappée au long cours du jour. Il s’est isolé en tête au début de l’ascension finale. Le Français Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) a pris la deuxième place à 33 secondes, devant l’Espagnol Mikel Landa (Movistar). Le Français Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), distancé, a pu sauver son maillot jaune.

Cette 15e étape proposait quatre ascensions, une de deuxième (le col de Montségur) et trois de première (Port de Lers, Mur de Péguère et la montée finale vers le Prat d’Albis).

Les attaques se sont multipliées en début de course, mais il a fallu attendre le Col de Montségur (2e catégorie, 6,8 km à 6%) après une cinquantaine de kilomètres avant de voir un groupe important se détacher. Parmi les 28 fuyards, on retrouvait deux des battus de l’étape de samedi, Nairo Quintana (Movistar) et Romain Bardet (AG2R La Mondiale) mais aussi des noms importants comme Vincenzo Nibali (Bahrain Merida), Simon Yates (Mitchelton Scott), Dan Martin (UAE Team Emirates), Michael Woods (Education First) ou encore Alexey Lutsenko (Astana).

Ce groupe allait se réduire à 21 unités sur le Port de Lers (1re catégorie, 11,4 km à 7%) dont le sommet était situé à 65 km de l’arrivée.

Sur le Mur de Péguère (9,3 km à 7,9%), Geschke s’isolait en tête. Il était rejoint à la fin de l’ascension par Yates.

Derrière, Mikel Landa (Movistar), 11e du général, sortait du groupe maillot jaune. Il retrouvait en chemin deux équipiers qui étaient membres de l’échappée, Marc Soler et Andrey Amador.

Yates et Geschke entamaient la montée finale (1re catégorie, 11,8 km à 6,9%) avec 1:36 sur le groupe Quintana-Bardet, 2:14 sur le groupe Landa et 3:08 sur le groupe maillot jaune.

Landa revenait sur le groupe de poursuivants à 10 km de l’arrivée. A 9 bornes de la ligne, Yates déposait Geschke. Ce dernier était repris et dépassé peu après par Landa.

Une attaque de Thibaut Pinot (Groupama-FDJ), vainqueur samedi au Tourmalet, faisait exploser le groupe maillot jaune. Egan Bernal (Movistar) pouvait suivre le Français, tout comme Julian Alaphilippe et Emanuel Buchmann (Bora-Hansgrohe). Geraint Thomas (Ineos) et Steven Kruijswijk (Jumbo-Visma), deuxième et troisième du général, explosaient.

Pinot en remettait une couche, et cette fois Alaphilippe devait lâcher prise. Le vainqueur du Tourmalet finissait par se débarrasser aussi de Bernal et Buchmann et revenait sur Landa.

Deuxième journée de repos demain

Yates s’imposait avec 33 secondes d’avance sur Pinot et Landa. Buchmann et Bernal suivaient à 51 secondes. Thomas franchissait la ligne 1:22 après le vainqueur. Alaphilippe, 11e à 1:49, limitait les dégâts et sauvait son maillot.

Au général, Alaphilippe possède désormais 1:35 sur Thomas, 1:47 sur Kruijswijk, 1:50 sur Pinot, 2:02 sur Bernal et 2:14 sur Buchmann.

Déjà vainqueur de la 12e étape à Bagnères-de-Bigorre, Yates décroche, à 26 ans, la 18e victoire de sa carrière. Le Britannique appartient au cercle fermé des coureurs s’étant imposés sur les trois grands tours. Il a remporté la Vuelta l’an passé.

Lundi, le Tour de France observera sa deuxième journée de repos à Nîmes. La ville du Gard sera le théâtre du départ et de l’arrivée de la 16e étape mardi. Une seule difficulté, la Côte de Saint-Jean-du-Pin (4e catégorie), est répertoriée à mi-parcours. Il s’agira donc d’une des dernières occasions de briller pour les sprinteurs avant de voir la route remonter à partir de mercredi.

Tim Wellens, 113e à l’arrivée, conserve son maillot à pois

Tim Wellens a conservé son maillot à pois de leader du classement du meilleur grimpeur à l’issue de la 15e étape. Le coureur de Lotto Soudal a franchi la ligne d’arrivée en 113e position à 29:03 du vainqueur.

Wellens compte 64 points, 14 de plus que le Français Thibaut Pinot.

  1. Julian Alaphilippe élu Vélo d'Or 2019

    Julian Alaphilip­pe élu Vélo d'Or 2019

    Julian Alaphilippe a remporté le Vélo d'Or 2019, récompense décernée par le mensuel français 'Vélo Magazine' au meilleur cycliste de la saison. Le coureur de l'équipe belge Deceuninck - Quick-Step a devancé le Colombien Egan Bernal, vainqueur du Tour de France, et le Slovène Primoz Roglic, lauréat du Tour d'Espagne. Le puncheur de 27 ans est le premier Français au palmarès depuis Laurent Jalabert en 1995 et succède au palmarès à l'Espagnol Alejandro Valverde.