Plein écran
La colère de Stéphane Rossetto © France Télévisions

Stéphane Rossetto furieux sur le Belge Aimé De Gendt: “Cela ne vaut rien ces mecs-là!"

Le coureur belge Aimé De Gendt (Wanty Gobert) a attaqué à 10 kilomètres de l'arrivée de la 11e étape du Tour de France mercredi entre Albi et Toulouse faussant compagnie à ses trois compagnons d'échappée depuis le début de la journée. 

Un comportement qui a déclenché la colère du Français Stéphane Rosseto qui faisait partie du quatuor. "Pour qu'une échappée puisse aller au bout, il faut travailler ensemble. On s'était dit qu'on roulait à fond à partir de tel kilomètre pour tenter d'aller chercher l'étape, mais le Belge, là c'est bon quoi !", a lâché le coureur Cofidis qui s'est emporté au micro de France Televisions. 

"Cela me casse les couilles des mecs comme ça, putain! Je donne tout et lui là il fait semblant tout ça pour aller chercher le dossard rouge (de la combativité, ndlr). C'est bien, le dossard rouge, mais il faut être réglo. Il ne s'est pas donné à fond dans les relais. S'il est capable de faire ça et d'attaquer à la fin, c'est qu'il n'a pas été à fond. Lilian (Calmejane) n'était pas bien, il a tout donné. Anthony (Perez) n'était pas bien, il a tout donné. Moi, j'ai été correct. Lui, il n'a pas tout donné, cela ne vaut rien ces mecs-là”.

Aimé De Gendt a nié n'avoir pas tout donné. "J'ai fait ma part de boulot comme les autres", a répliqué le coureur de Wanty-Gobert interrogé aussi par France Televisions. "J'ai donné le prix de la montagne à Perez et le sprint aussi. Moi j'ai tout donné et à la fin j'étais le meilleur. J'ai fait le même travail que Rossetto, s'il n'est pas content, c'est son problème.”

Aimé De Gendt a été repris à quatre kilomètres de l'arrivée laissant place à un sprint massif qui a souri à l'Australien Caleb Ewan (Lotto Soudal).

Plein écran
© AFP
Plein écran
© Photo News
  1. Filippo Ganna remporte le contre-la-montre du BinckBank Tour, Wellens toujours leader

    Filippo Ganna remporte le con­tre-la-mon­tre du BinckBank Tour, Wellens toujours leader

    Filippo Ganna (Ineos) a remporté le contre-la-montre individuel du BinckBank Tour (WorldTour). Samedi à La Haye, l'Italien a été le plus rapide sur le parcours long de 8,4 km dans la ville néerlandaise. Tim Wellens (Lotto Soudal), vainqueur jeudi et 10e samedi, est leader à la veille de l'épilogue de cette course à étapes belgo-néerlandaise. L'Italien Edoardo Affini (Mitchelton-Scott) et le Néerlandais Jos van Emden (Jumbo-Visma) complètent le podium du jour.
  2. Le Français Romain Bardet met un terme à sa saison décevante

    Le Français Romain Bardet met un terme à sa saison décevante

    Le coureur cycliste Romain Bardet ne disputera plus d'épreuve cette saison, a annoncé vendredi la formation AG2R La Mondiale du dernier vainqueur du maillot à pois du Tour de France. "La compétition telle que je veux la pratiquer nécessite de la fraîcheur dans tous les domaines", a reconnu le leader de l'équipe WorldTour sur le site de son équipe. "Je vais profiter des prochaines semaines pour me reposer, tout en continuant à m'entretenir physiquement et à définir les contours d'une saison 2020 qui s'annonce d'ores et déjà très excitante.”
  3. Mathieu van der Poel frappe d’entrée lors de l’Artic Race

    Mathieu van der Poel frappe d’entrée lors de l’Artic Race

    Le Néerlandais Mathieu van der Poel (Corendon-Circus) n'a pas manqué son retour sur la route. Le récent champion d'Europe de mountaibike, qui a ajoiuté trois succès en Coupe du monde de VTT à son palmarès cette saison, n'avait plus roulé en course sur le bitume depuis le 21 avril et sa victoire mémorable dans l'Amstel Gold Race. Van der Poel s'est imposé dans la 1e étape de l'Artic Race cycliste (2.HC) jeudi en Norvège.