Plein écran
Xandro Meurisse, coureur belge de la formation Wanty © BELGA

Tour de France: pas de wild card pour l’équipe belge Wanty-Circus

Les deux cartons d'invitation à la disposition des organisateurs du Tour de France ont été octroyées mardi à deux équipes françaises, B&B Hotels et Akea-Samsic, à laquelle appartient le Colombien Nairo Quintana, 2e en 2013 et 2015.

Six équipes françaises sur les vingt-deux en lice seront donc présentes le 27 juin au départ de Nice, un nombre-record pour la décennie écoulée.

Sans surprise, la préférence nationale a joué en faveur de B&B Hotels qui, sous le nom de son premier parraineur (Vital Concept), n'avait pu obtenir d'invitation lors de ses deux premières années d'existence. Cette fois, la réponse donnée par le directeur du Tour Christian Prudhomme et son état-major a été positive, au détriment de la formation belge Wanty, appelée en 2020 Circus-Wanty.

Pour Arkea-Samsic, puissamment renforcée à l'intersaison par la venue du grimpeur colombien Nairo Quintana (trois fois sur le podium du Tour) et de quelques autres coureurs de calibre (Bouhanni, Rosa), l'affaire relevait de la formalité. "Quintana-Barguil, le ticket a de l'allure pour un Tour montagneux !", a d'ailleurs apprécié le directeur du Tour au moment d'expliquer ses choix.

"Pour la dernière place, c'est toujours compliqué de choisir et cela s'est joué à peu de chose", a déclaré à l'AFP Christian Prudhomme. "Wanty n'a assurément pas démérité sur le Tour. Mais, cette fois, on va donner sa chance à B&B Hotels dont les leaders ont connu beaucoup de pépins l'an passé. Ils ont les moyens de bien faire sur ce Tour montagneux".

"Il y a aussi pour partie une préférence nationale qui joue d'ailleurs pour les équipes belges dans les invitations pour Liège-Bastogne-Liège", a ajouté le directeur du Tour. Wanty, retenue lors des trois éditions précédentes du Tour, aura pour lot de consolation une invitation au Dauphiné, la répétition alpestre du Tour début juin.

Six équipes françaises seront donc au départ donné au bord de la baie des Anges puisque les places étaient acquises pour AG2R La Mondiale, Cofidis et Groupama-FDJ, membres du WorldTour, et pour Total Direct Energie, en tête du dernier classement continental. La 7e formation française de haut niveau, Nippo Delko Provence, a été invitée pour sa part en mars à Paris-Nice.

  1. Fuglsang écrase déjà la concurrence en Andalousie
    Ruta del Sol

    Fuglsang écrase déjà la concurren­ce en Andalousie

    De retour à la compétition après les soupçons de dopage qui l’ont égratigné, Jakob Fuglsang n’a laissé à personne le soin de dicter sa loi sur la première étape de la Ruta del Sol: seul Mikel Landa a pu accompagner Fuglsang jusqu’à la ligne, mais l’Espagnol n’a rien pu faire dans le sprint. L’étape et le premier maillot de leader pour le leader de l’équipe Astana, déjà vainqueur de l’épreuve l’an dernier.
  2. Laurens Sweeck s'adjuge le classement final du Superprestige

    Laurens Sweeck s'adjuge le classement final du Superpres­ti­ge

    Laurens Sweeck a remporté, samedi, en solitaire la dernière manche du 38e Superprestige de cyclocross à Middelkerke en 1 heure, 2 minutes et 30 secondes. Alors qu'il n'a glané qu'une seule course sur les sept cross disputés, le coureur de chez Pauwels Sauzen-Bingoal en profite pour devancer son coéquipier Eli Iserbyt au classement final. Il succède ainsi au palmarès au Néerlandais Mathieu van der Poel, vainqueur l'an dernier de ce challenge de régularité.