Plein écran
© photonews

Tratnik surprend les favoris en Romandie

Petite surprise sur le prologue du Tour de Romandie disputé autour de Neuchatel: c'est le champion de Slovénie de l'effort en solitaire qui s'est imposé et endosse donc le premier maillot de leader de cette épreuve World Tour. Il s'est imposé devant Primoz Roglic, Tom Bohli, Tony Martin et Geraint Thomas.

Côté belge, déception pour le tout nouveau recordman de l'heure, Victor Campenaerts, qui ne gardera pas un souvenir impérissable de sa première course sur route après son exploit mexicain: annoncé comme un favori de ce prologue, le spécialiste belge des épreuves chronométrées est tombé et a laissé filer dans l'aventure toutes ses chances de victoire. Il lui restera un chrono, dimanche prochain, pour prendre sa revanche.

Le grand espoir du cyclisme belge, Remco Evenepoel, qui espère profiter de ce Tour de Romandie pour se tester face à quelques-uns des meilleurs coureurs du monde, a pris la 57e place, à 14 secondes du vainqueur du jour. Le premier Belge de ce prologue est Thomas De Gendt, qui prend la 22e place, huit secondes derrière Tratnik.

  1. Le maillot rose change d’épaules au Giro

    Le maillot rose change d’épaules au Giro

    Cesare Benedetti (BORA-hansgrohe) a levé les bras au terme de la 12e étape du Tour d'Italie, jeudi à Pinerolo. Après 158 kilomètres au départ de Cuneo, l'Italien de 31 ans a décroché son premier succès chez les professionnels, venant ponctuer une journée marquée par une longue échappée. Benedetti a devancé son compatriote Damiano Caruso (Bahrain Merida) et l'Irlandais Eddie Dunbar (Ineos). Sixième du jour, le Slovène Jan Polanc (Emirates) a dépossédé son équipier italien Valerio Conti du maillot rose de leader.