Lance Armstrong.
Plein écran
Lance Armstrong. © REUTERS

Un expert du dopage, cité par la défense de Lance Armstrong à son procès, contrôlé positif

Cité comme expert en dopage par la défense de Lance Amstrong lors du procès du coureur américain en 2015 contre l'US Postal et Floyd Landis, John Gleaves a été contrôlé positif et suspendu pour quatre ans.

John Gleaves a en effet été contrôlé aux métabolites d'Oxandrolone lors des championnats américains masters de cyclisme sur piste le 31 août dernier. Il a été condamné à quatre ans de suspension par l'USADA, l'agence anti-dopage américaine, la semaine dernière. John Gleaves, 36 ans, a accepté sa sanction, a fait savoir l'USADA. Assistant à l'Université de California State, il avait été cité, comme expert et analyste, par la défense de Lance Armstrong lors du procès de l'Américain en 2015.

Lance Armstrong, 48 ans, avait reconnu en 2013 avoir eu recours au dopage durant sa carrière. Suspendu à vie en 2012, il s'est vu retiré notamment ses sept victoires au Tour de France.

En avril 2018, le Texan avait accepté de payer cinq millions de dollars en indemnités pour l'abandon des procédures judiciaires lancée notamment par l'US Postal, qui sponsorisait son ancienne équipe, mettant un terme à toutes les procédures liées à ses aveux de 2013. 

US Postal et Floyd Landis, l'un de ses anciens coéquipiers, réclamaient 100 millions de dollars de dommages et intérêts.

En février 2015, Lance Armstrong avait été condamné par la justice américaine à verser dix millions de dollars à l'un de ses ex-parraineurs, la société SCA Promotions.

  1. Plus de courses cyclistes en Belgique jusqu'au 1er juin inclus

    Plus de courses cyclistes en Belgique jusqu'au 1er juin inclus

    La Cellule de coordination interfédérale de la fédération belge (Belgian Cycling), de la fédération francophone (FCWB) et de la fédération flamande (Cycling Vlaanderen) a décidé de suspendre toutes les courses cyclistes dans notre pays jusqu'à nouvel ordre jusqu'au 1er juin 2020 inclus. Le cyclisme belge, en annonçant cette mesure vendredi, ne fait que suivre la décision similaire prise précédemment par l'Union cycliste internationale (UCI) en raison de la pandémie de Covid-19.
  2. Evenepoel, Van Avermaet et van Aert au départ du Tour des Flandres virtuel dimanche

    Evenepoel, Van Avermaet et van Aert au départ du Tour des Flandres virtuel dimanche

    Dimanche, la "fête nationale" flamande du vélo devait se dérouler à l'occasion du 104e Tour des Flandres. La pandémie de Covid-19 et les mesures de confinement que le gouvernement fédéral a été contraint de prendre en ont décidé autrement. À défaut de pouvoir encourager leurs champions au bord de la route, les amateurs de cyclisme pourront se consoler en assistant dans leur fauteuil à la première édition virtuelle de la course.