Plein écran
Julian Alaphilippe © Photo News

Vainqueur d’étape et maillot jaune: le coup double d’Alaphilippe sur le Tour

Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step)  est le nouveau maillot jaune du Tour de France grâce à sa victoire lors de la troisième étape entre Binche et Epernay. Auteur d’une belle échappée avant de se faire rattraper à 15 km de l’arrivée, le Belge Tim Wellens endosse le maillot à pois. 

Le Français s’est imposé en solitaire et endosse le maillot jaune au détriment du Néerlandais Mike Teunissen (Jumbo-Visma). L’Australien Michael Matthews (Sunweb) a pris la deuxième place à 26 secondes, devant Jasper Stuyven (Trek-Segafredo), Greg Van Avermaet (CCC) et le Slovaque Peter Sagan (Bora-Hansgrohe).

Wellens, le rescapé

 Avec un départ à Binche, où se trouve le siège de son sponsor principal, l’équipe Wanty-Gobert était particulièrement motivée. Le Français Yoann Offredo le confirmait en attaquant dès le départ de l’étape. Cette première tentative ne réussissait pas.

La deuxième tentative était la bonne. Offredo s’en allait en compagnie de Tim Wellens et de ses compatriotes Paul Ourselin (Direct Energie), Stéphane Rossetto (Cofidis) et Anthony Delaplace (Arkéa Samsic). Après 12 km, ce petit groupe franchissait la frontière et arrivait en France, à Jeumont, avec 2 minutes d’avance sur le peloton. L’écart atteignait les 6 minutes après 70 kilomètres. Sous l’impulsion de Deceuninck-Quick Step, il allait alors se réduire progressivement.

A 48 km de l’arrivée, alors que l’écart était retombé à 2:20 et que les quatre côtes du jour approchaient, Wellens s’isolait en tête de la course. Le coureur de Lotto Soudal passait en tête au sommet des Côtes de Nanteuil-la-Forêt (4e catégorie), d’Hautvillers (3e catégorie), Champillon (3e catégorie) et Mutigny (3e catégorie), ce qui lui permet d’endosser le maillot à pois du classement de la montagne.

Sur la Côte de Mutigny, qui offrait des secondes de bonification, Alaphilippe attaquait, revenait sur Wellens et se retrouvait seul en tête. Dans le peloton, le maillot jaune Teunissen était lâché.

Van Aert deuxième au général

Alors qu’il restait 15 km à parcourir, Alaphilippe poursuivait son effort. Il prenait une trentaine de secondes d’avance sur le premier peloton. Le Français ne flanchait pas sur l’arrivée en montée (500 m à 8 %) et s’offrait la 29e victoire de sa carrière, la 11e de la saison et la 3e sur les routes du Tour.

Matthews réglait le sprint du peloton à 26 secondes. Stuyven se classait troisième, devant Van Avermaet et Sagan. Avec Xandro Meurisse (Wanty-Gobert) huitième et Wout van Aert (Jumbo-Visma) neuvième, deux autres Belges terminaient dans le top-10.

Au général, Alaphilippe possède 20 secondes sur van Aert et 25 sur le Néerlandais Steven Kruijswijk (Jumbo-Visma). Deux favoris, le Colombien Egan Bernal et le vainqueur sortant Geraint Thomas, tous deux d’Ineos, sont déjà aux avant-postes, respectivement sixième à 40 secondes et septième à 45 secondes. Van Avermaet est huitième à 51 secondes.

Mardi, la quatrième étape sera courue entre Reims et Nancy (213,5 km). Deux difficultés sont répertoriées: la Côte de Rosières (1 km à 7 %) et la Côte de Maron (3,2 km à 5%), dont le sommet est situé à 15 km de l’arrivée. 

Plein écran
© AP
Plein écran
Greg Van Avermaet © BELGA
Plein écran
Tim Wellens rattrapé par Julian Alaphilippe © BELGA
Plein écran
Wout Van Aert © Photo News
  1. Raymond Poulidor est décédé à l’âge de 83 ans
    Play
    MISE À JOUR

    Raymond Poulidor est décédé à l’âge de 83 ans

    L’une des figures les plus populaires du cyclisme, Raymond Poulidor s’est éteint à l’âge de 83 ans, rapporte l’Equipe mercredi. Hospitalisé depuis le 8 octobre dernier en raison d’une grande fatigue, l’ancien coureur français est décédé à Saint-Léonard-de-Noblat dans sa commune du limousin, mercredi à 2 heures du matin, écrit le quotidien sportif français. Raymond “était très fatigué depuis le dernier Tour de France”, avait expliqué son épouse il y a quelques semaines.
  2. Six jours de Gand: la course arrêtée après une nouvelle chute, Thijssen emmené à l’hôpital
    Mise à jour

    Six jours de Gand: la course arrêtée après une nouvelle chute, Thijssen emmené à l’hôpital

    La première soirée de la 79e édition des Six Jours de Gand de cyclisme sur piste a été arrêtée mardi soir à la suite de la lourde chute du Belge Gerben Thijssen dans le super sprint. Resté inconscient un moment après une chute qui a aussi impliqué le Danois Oliver Wulff Frederiksen, il a reçu des premiers soins avant d’être emmené à l’hôpital pour des examens complémentaires.