Plein écran
© Photo News

Victoires belges et rebondissements: pourquoi ce Tour de France est passionnant

Journée de repos oblige, il est l’heure de tirer le bilan de cette première moitié du Tour de France 2019. Si les différentes étapes tiennent toutes leurs promesses, les coureurs belges font particulièrement sensation. De son côté, la lutte pour le maillot jaune s’annonce plus serrée que jamais. Voici pourquoi cette édition est pour l’instant une vraie réussite en cinq enseignements. 

  1. Pogacar s’offre le Grand Colombier, Van Aert fait exploser Egan Bernal

    Pogacar s’offre le Grand Colombier, Van Aert fait exploser Egan Bernal

    Le Slovène Tadej Pogacar (UAD) a remporté la quinzième étape du Tour de France au sommet du Grand Colombier devant son compatriote Primoz Roglic (TJV). Egan Bernal, dernier vainqueur du Tour, a complètement craqué dans la dernière ascension. Roglic reste le leader du Tour de France et conserve 40 secondes d’avance au classement général sur Pogacar. À noter également: l’énorme numéro de Wout Van Aert, qui a imprimé un tempo infernal pour Jumbo dans le Grand Colombier et a fait exploser Bernal et Quintana.