Van Aert (en jaune) et Van Avermaet
Plein écran
Van Aert (en jaune) et Van Avermaet © AFP

Wout van Aert et Greg Van Avermaet leaders de l'équipe belge aux Mondiaux d’Imola

Greg Van Avermaet et Wout van Aert seront les leaders de l'équipe belge lors de l'épreuve en ligne des Mondiaux de cyclisme sur route d'Imola (24-27 septembre). Tiesj Benoot, Oliver Naesen, Pieter Serry, Jasper Stuyven, Loïc Vliegen et Tim Wellens complètent la sélection, dévoilée lundi à Tubize, au nouveau siège de la Fédération belge, par le sélectionneur Rik Verbbrughe. Victor Campenaerts et Wout van Aert disputeront le chrono.

  1. Kwiatkowski s'impose lors de la 18e étape, Roglic conforte son maillot jaune
    Tour de France

    Kwiatkow­ski s'impose lors de la 18e étape, Roglic conforte son maillot jaune

    Michal Kwiatkowski a remporté la 18e étape du Tour de France jeudi entre Méribel et La Roche-sur-Foron (175 km). Le Polonais a devancé son équipier chez Ineos Richard Carapaz, nouveau maillot à pois. Les deux coureurs, seuls en tête à 35 km de la fin, ont conclu une longue échappée. Wout van Aert (Jumbo-Visma) a terminé à la troisième place en réglant le sprint du groupe des favoris.
  1. Victoire en solitaire pour Sören Kragh Andersen au Tour de France, Stuyven 3e

    Victoire en solitaire pour Sören Kragh Andersen au Tour de France, Stuyven 3e

    Søren Kragh Andersen (Sunweb) a remporté vendredi la 19e étape du Tour de France. Après 166,5 kilomètres d’une étape très vallonnée entre Bourg-en-Bresse et Champagnole, le Danois, déjà vainqueur de la 14e étape à Lyon, a signé un nouvel exploit sur les routes de la Grande Boucle. Le Slovène Luka Mezgec (Mitchelton-Scott) a terminé 2e, devant les Belges Jasper Stuyven (Trek-Segafredo), Greg Van Avermaet (CCC) et Oliver Naesen (AG2R). Le maillot jaune slovène Primoz Roglic (Jumbo-Visma) n’a pas été inquiété.
  2. Les larmes de Julian Alaphilippe: "Le rêve de ma carrière"

    Les larmes de Julian Alaphilip­pe: "Le rêve de ma carrière"

    Julian Alaphilippe est un coureur aux qualités incroyables de puncheur. Le Français, qui n'hésite jamais à rouler avec panache, a placé une attaque tranchante dans la dernière ascension de la journée avant de résister dans la finale et de s'adjuger le titre de champion du monde. "C'était vraiment le rêve de ma carrière. J'ai déjà été très proche dans le passé mais jamais sur le podium. C'était une journée parfaite", a déclaré Alaphilippe à l'arrivée, submergé par les émotions.